Crédit : AFP

NFL

Tom Brady : le plus humain des extraterrestres

Tom Brady : le plus humain des extraterrestres

Jean-Charles Lajoie

Publié 05 février
Mis à jour 05 février

Pour comparer Tom Brady, il faudrait un autre extraterrestre ayant joué dans la NFL. Après moult recherches, aucun ADN ne correspond à celui du plus grand quart arrière de l’histoire du football américain.

Si Tom Brady s’était retiré à 31 ans en 2008, il serait au Temple de la renommée depuis déjà une décennie. Bernard Pollard des Chiefs de Kansas City a pourchassé puis rabattu Brady au premier quart du match inaugural de la saison 2008 le 7 septembre. Le verdict sans appel laissait présager le pire. 

Ligament croisé antérieur déchiré et ligament collatéral tibial sectionné. Brady avait subi une première défaite après trois triomphes en match du Super Bowl quelques mois plus tôt. Ce revers crève-cœur de 17 à 14 aux mains des Giants de New York suivait une saison parfaite de 16-0. Il était déjà dans la discussion du G.O.A.T. (Greatest Of All Time) avec l’immortel Joe Montana.

Unique en soi

Non seulement il est revenu à 32 ans en 2009, mais il a enchaîné en retournant six fois au Super Bowl en 13 saisons, gagnant le titre à quatre nouvelles reprises. Qui va un jour gagner sept Super Bowl ? Ce ne sera pas Patrick Mahomes, dauphin identifié de Brady qui vient de trébucher une deuxième fois en autant de tentatives d’ajouter à son palmarès d’un seul triomphe en championnat.

Brady a réédité le livre des records de la NFL. Comme Wayne Gretzky l’avait fait dans la LNH. Mais Tom a réalisé ces exploits dans le concept de parité imaginé et mis de l’avant par le regretté commissaire Pete Rozelle.

Inégalable

Sur l’exclusif plan football, Brady va demeurer longtemps inégalable. Lorsque l’on ajoute l’aspect humain, ça devient délirant. Qui connaissez-vous, marié à la top modèle internationale Gisèle Bündchen, aurait devant Dieu et le notaire mis son épouse sur pause afin de se consacrer à sa carrière de joueur de football ? De surcroît avec un jeune enfant né d’une union précédente et deux autres à naître de ce mariage ?

La vie est belle

Tom Brady a passé plus de temps depuis 22 ans avec ses employés personnels Alex Guerrero, Don Yee et Steve Dubin qu’avec la belle Gisèle ainsi que Jack Benny et ses trois magnifiques enfants. Brady se permettait à peine de goûter le fruit des récoltes des vignobles italiens du couple, avant de recracher le jus de raisin comme la coutume le veut et lui plaisait. Il a fait des abus alimentaires et s’est permis de prendre un coup avec ses coéquipiers et ses proches moins de cinq fois par année depuis 22 ans. Qui aurait fait ça avec 300 M$ US en banque et un environnement aussi magnifique ?

Tom Brady l’a fait. Avec conviction et désir de se surpasser, de gagner, encore et encore. La somme de tous les sacrifices qu’il s’est imposés lui sera désormais remise. Il pourra enfin être un papa présent. Faire des lunchs, reconduire les enfants à l’école, leur lire une histoire au moment de se mettre au lit. Descendre ensuite se coller sur Gisèle en « binge-watchant » The House Of Cards. Si un des épisodes est précédé d’un commercial de Victoria’s Secret, je gage que Tom va faire le saut en disant : « Oh my god chérie, c’est toi ? » Je ne pourrai jamais plus aimer autant un joueur de football que Tom Brady.