Crédit : MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Canadiens de Montréal

Ben Chiarot parmi les plus convoités

Publié | Mis à jour

Écoulant la dernière année de son contrat avec le Canadien de Montréal, Ben Chiarot fait partie des joueurs les plus susceptibles d’être échangés d’ici la date limite des transactions. D’autres défenseurs, dans une situation similaire, sont toutefois disponibles pour les équipes souhaitant un peu de renfort à la ligne bleue.

Voici une liste de cinq défenseurs, appelés à devenir joueurs autonomes sans compensation au terme de la saison. Les candidats sélectionnés évoluent présentement pour un club destiné à rater les prochaines séries éliminatoires et représentent des solutions à moindre coût avec un salaire annuel de 2 millions $ ou moins. 

- Brett Kulak, Canadien de Montréal 

Inutile de regarder bien loin pour retrouver un défenseur pouvant apporter de la profondeur à un club. Le nom de Brett Kulak n’est pas aussi souvent mentionné que celui de Chiarot, mais son entente avec le CH se termine également à la fin de la campagne. Comptant pour 1,85 million $ sur la masse salariale, Kulak a participé à 23 matchs éliminatoires au cours des deux dernières saisons. Une expérience intéressante, même si sa production offensive est limitée, comme en font foi ses huit points, dont un seul but, en 38 matchs au cours de la présente saison régulière.

- Justin Braun, Flyers de Philadelphie 

Comme le Canadien, les Flyers rateront assurément les séries. Sans être spectaculaire, Justin Braun représente un joueur intéressant à la ligne bleue. Ayant longtemps évolué avec les Sharks de San Jose avant de se retrouver à Philadelphie, Braun compte 100 matchs d’expérience en séries. C’est énorme! Même si les Flyers connaissent une mauvaise saison, Braun conserve par ailleurs un différentiel positif (+2). Il a également récolté 11 points, dont trois buts, en 45 rencontres.

- Marc Staal, Red Wings de Detroit 

À 35 ans, le défenseur Marc Staal aimerait certainement accomplir un exploit que ses frères Eric et Jordan ont déjà réussi : remporter la coupe Stanley. Or, il devra vraisemblablement quitter les Red Wings pour y parvenir. Son salaire annuel de 2 millions $ ne représente pas un frein pour les autres clubs qui seraient à la recherche d’un bon vétéran. Staal est un joueur responsable défensivement, lui qui affiche d’ailleurs un différentiel de +8 au cours de la présente saison.

- Erik Gustafsson, Blackhawks de Chicago 

Le Suédois Erik Gustafsson a fait le coup, l’an dernier, dans l’uniforme du Canadien. L’organisation montréalaise l’avait acquis des Flyers en retour d’un choix de septième tour. Il avait notamment participé à 16 matchs éliminatoires. Représentant une option de plus sur le jeu de puissance, il ne transformera pas une équipe, mais peut ajouter un outil à sortir du coffre au besoin. Avec son salaire de 800 000 $, Gustafsson s’avère un risque calculé. En 40 parties avec les Blackhawks cette saison, le défenseur a inscrit 14 points. Il mène étrangement l’équipe avec son différentiel de +3.

- Mark Pysyk, Sabres de Buffalo 

L’Albertain Mark Pysyk n’a probablement pas sa place dans le top 6 des défenseurs d’un club aspirant à remporter la coupe Stanley. Il est question ici d’ajouter de la profondeur à une équipe. Avec près de 500 matchs au compteur dans la Ligue nationale de hockey, Pysyk est de retour avec les Sabres de Buffalo cette saison. Il est intéressant de rappeler que ce joueur, qui a aussi porté les couleurs des Panthers de la Floride et des Stars de Dallas, avait d’abord été sélectionné en première ronde (23e au total) par les Sabres au repêchage de 2010, tout juste après... Jarred Tinordi.

- Parmi les candidats plus réputés, voici six défenseurs qui gagnent un salaire supérieur à 5 millions $ pour la présente saison: Mark Giordano (Kraken), Nick Leddy (Red Wings), Rasmus Ristolainen (Flyers), Anton Stralman (Coyotes), Danny DeKeyser (Red Wings) et... P.K. Subban (Devils). C’est trop cher, surtout dans le cas de Subban!