Crédit : Photo Martin Chevalier

Lions de Trois-Rivières

Les Lions se vengent des Royals

Publié | Mis à jour

Une journée après s’être inclinés contre les Royals de Reading 2 à 1, les Lions de Trois-Rivières se sont vengés, dimanche, en l’emportant 3 à 2 en prolongation.

Olivier Archambault a joué les héros pour les Lions lors de la période supplémentaire au Santander Arena, aidé par William Leblanc. 

Les esprits se sont échauffés lors de ce deuxième duel en 24 heures entre ces deux formations de l’ECHL. En première période, le capitaine des Lions, Cédric Montminy, a écopé de neuf minutes de pénalité, notamment en raison d’un combat avec Garret Cockerill. 

Le premier vingt a aussi été ponctué d'une séquence de trois buts en 6 min 06 s. Leblanc a d’abord ouvert la marque pour les Lions grâce à son premier dans les rangs professionnels, avant que le défenseur Dominic Cormier n’assure la réplique pour les Royals. Alexis D’Aoust, le troisième meilleur pointeur des Lions cette saison, a renchéri avec son 13e de la saison juste avant de retraiter vers le vestiaire. 

En deuxième période, Cormier et Nicolas Larivière ont été chassés deux minutes pour rudesse, mais l’arrière des Royals a écopé d’une pénalité mineure supplémentaire pour avoir donné de la bande. Jackson Cressey a créé l'égalité en infériorité numérique pour les Royals, qui avaient remporté leurs trois derniers matchs. 

Le gardien québécois Tristan Bérubé s’est illustré dans la victoire des siens avec 30 arrêts sur 32 lancers, éclipsant son rival Kirill Ustimenko, qui a flanché à trois reprises en 34 tentatives. 

La formation pennsylvanienne pointe au deuxième rang de la section Nord avec 40 points, sept de plus que les Lions, en troisième place. L’équipe trifluvienne a toutefois quatre matchs en main sur les Royals. 

Avant le match de samedi, l’organisation des Lions a publié un communiqué pour offrir son soutien à Jordan Subban, victime d’un acte raciste dans l’ECHL plus tôt cette semaine. «Les Lions soutiennent Jordan Subban et les Stingrays de la Caroline du Sud. Il n’y a tout simplement pas de place pour ce type de comportement inacceptable dans notre sport ou dans notre société. Ensemble contre le racisme», lit-on sur les réseaux sociaux des Lions.