Crédit : PHOTO COURTOISIE / LIONS DE TROIS-RIVIÈRES

Lions de Trois-Rivières

Les Lions manquent de temps

Publié | Mis à jour

Les Lions de Trois-Rivières se sont réveillés un peu trop tard dans leur match de samedi au Santander Arena, laissant les Royals de Reading y aller d’une courte victoire de 2 à 1.

Il s’agissait d’un second duel en 24 heures pour la troupe d’Éric Bélanger, qui se frottera à nouveau aux Royals dès dimanche. Par manque d’énergie ou d’opportunisme, les Lions n’ont dirigé que 25 rondelles vers la cage de Hayden Hawkey, dont seulement cinq en première période.

Hawkey, un ancien espoir du Canadien de Montréal, n’a toujours pas connu la défaite cette saison dans l’ECHL, enregistrant au passage cinq victoires.

Avec un peu plus de 10 minutes à compléter à la rencontre, Olivier Archambault a finalement brisé la glace en sautant sur un retour dans l’enclave. Ses coéquipiers et lui n’ont toutefois pu profiter d’une supériorité numérique dans les derniers instants de la rencontre pour niveler la marque.

Après avoir joué les héros la veille en inscrivant deux filets, dont celui de la victoire, Cédric Montminy a cette fois bien mal amorcé la rencontre en se rendant coupable d’un bâton élevé dès la quatrième seconde de jeu. C’est ainsi que Trevor Gooch a puni le capitaine en marquant avec l’avantage d’un homme.

Deux minutes avant la réussite d’Archambault, Brandon Low avait rendu l’avance des Royals un peu plus confortable en déjouant à son tour Carmine-Anthony Pagliarulo. L’ancien des Remparts de Québec a bloqué 27 rondelles, mais a ainsi été vaincu à son premier départ avec Trois-Rivières.

Les Royals, qui comptent 17 victoires en 30 rencontres cette saison, devancent les Lions au classement de la section Nord. Ces derniers ont remporté 15 de leurs 28 duels et revendiquent le troisième rang de ce classement.