Canadiens de Montréal

Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

Publié | Mis à jour

Patrick Roy a préféré se tenir loin des projecteurs mardi à la suite de l’annonce de l’embauche de Kent Hughes comme directeur général du Canadien de Montréal.

Roy n’a pas été rendu disponible aux médias par les Remparts au terme de l’entraînement matinal et la directrice des relations médias de l’équipe, Nicole Bouchard, a confirmé qu’il ne répondrait à aucune question sur le sujet.    

Par l’entremise des Remparts, Roy a par la suite fait une brève déclaration par voie de communiqué de presse.

«J’aimerais féliciter Kent Hughes pour sa nomination et lui souhaiter tout le succès requis dans l’exercice de ses fonctions. Je remercie l’organisation d’avoir considéré ma candidature dans le processus qui a été mis en place», a commenté l’homme de 56 ans.

Roy n’a donc pas l’intention de donner de précisions ni sur le processus d’embauche ni sur les raisons qui lui ont été données par Jeff Gorton et Geoff Molson. Selon nos informations, ce n’est que lundi que le Tricolore a confirmé à Roy qu’il n’était pas le choix de l’organisation. Il avait rencontré le Canadien le 7 janvier dernier.

Joueurs mitigés 

Roy terminera donc officiellement la saison à la barre des Remparts de Québec avec qui il espère de belles choses cette saison.

Mardi, ses joueurs vivaient un mélange d’émotions. D’un côté, ils auraient aimé que leur entraîneur-chef obtienne le prestigieux poste à Montréal, mais d'un autre côté, ils se réjouissaient de pouvoir compter sur lui pour le reste de la saison.

«C’est sûr que ça aurait été le fun pour Patrick d’avoir le poste avec le Canadien, mais on s'estime privilégiés d’avoir un entraîneur comme lui. Avec tout ce qu’il a vécu dans sa vie, on doit l’écouter. On est entre bonnes mains ici. Patrick fait les bonnes choses pour nous préparer en vue de la deuxième moitié de saison», a mentionné l’attaquant Zachary Bolduc.

Le capitaine des Diables rouges, Théo Rochette, abondait en ce sens.

«On est tous contents qu’il reste ici. Depuis que je suis arrivé à Québec, ma relation avec lui est excellente. Il n’a pas peur de me dire les choses comme elles sont et, s’il y a quelque chose qui ne marche pas, je peux aller le voir. Il est toujours ouvert aux discussions et c’est ce que j’aime.»

«Il sait ce qu'il veut» 

Client de l’agence Quartexx Management, où œuvrait Kent Hughes jusqu’à lundi, James Malatesta estime que le Canadien a fait un bon choix même si «Patrick mérite ce poste; et ça va arriver un jour».

Malatesta a eu l’occasion de côtoyer Hughes et son fils, Jack, lors de camps d’entraînement organisés par l’agence. Même s’il travaille davantage avec Philippe Lecavalier, il a pu voir quel genre de personne est le nouveau patron hockey du CH.

«C’est une bonne personne et je suis certain qu’il va faire le travail avec le Canadien. C’est un gars qui sait ce qu’il veut et qui va tout faire pour aller chercher ce qu’il souhaite. Ce n’était peut-être pas le gars que les partisans voulaient, mais ils ont choisi quelqu’un qui va faire le travail.»