LNH

Le premier choix ne garantit rien

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef André Tourigny n’était pas derrière le banc de son équipe lundi alors que les Coyotes ont défait les Canadiens 5-2 en Arizona. 

Participant à l’émission l’Après-match LNH en soirée, le Québécois, qui est toujours sur le protocole COVID de la LNH, s’est dit extrêmement déçu de la situation. «C’est frustrant d’avoir manqué ce rendez-vous surtout que je me sens très bien» a-t-il confié à Dave Morissette et Maxime Lapierre.  

Les Coyotes ont connu leur part de difficultés depuis le début de la campagne, eux qui occupent le 31e rang dans la Ligue Nationale. Mais, André Tourigny dit apprécier l’attitude de ses joueurs malgré les nombreuses défaites encaissées cette saison.

Pour ce qui est de la course au dernier rang dans la Ligue et pour l’obtention du premier choix au prochain repêchage, le collaborateur de TVA Sports soutient qu’il s’agit plus d’une affaire de partisans. Selon André Tourigny, obtenir le premier choix au total n’est pas nécessairement synonyme de succès à long terme. Il faut surtout avoir une bonne culture. 

Voyez l'entrevue complète d'André Tourigny dans la vidéo ci-dessus.