Canadiens de Montréal

Le but était bel et bien bon

Le but était bel et bien bon

Stéphane Auger

Publié 14 janvier
Mis à jour 14 janvier

Le match entre les Canadiens et les Blackhawks s’est terminé dans la controverse sur une séquence particulière, jeudi soir. J’ai même sourcillé au premier coup d’œil. 

Je comprends la réaction de certains d’entre vous et j’espère que mes explications vous aideront à mieux comprendre ce qui s’est passé. 

La séquence se passe en deux temps. Mike Hoffman tente d’empêcher Philipp Kurashev de compter. Dans son repli, il entre en contact avec le joueur des Hawks. Cette séquence n’a rien à voir avec la règle de l’obstruction sur les gardiens. La règle 63.7 stipule notamment que:

«Si le poteau du but est déplacé, délibérément ou accidentellement, par un joueur en défensive, avant que la rondelle ne franchisse la ligne de but entre la position normale des poteaux, l'arbitre peut accorder un but.» 

Les arbitres (et le personnel de la salle des opérations de la LNH) se posent les deux questions suivantes :

1. Qui a déplacé le filet? Dans ce cas-ci, Hoffman, en se protégeant dans sa chute, déplace le filet. Oui, il est vrai que le joueur des Hawks contribue à faire sortir les filets de ses amarres, mais si celui-ci avait glissé à côté du filet, la chute de Hoffman aurait fait déplacer le filet.

2. Est-ce que la rondelle aurait traversé la ligne des buts entre les poteaux si le filet était resté en place? La rondelle a toujours été en motion vers l’avant, alors la réponse est oui, donc le but est accordé.

Fait à noter, tous les buts dans la LNH sont révisés afin de s’assurer de leur validité. 

Fin de match controversée entre les Hawks et le CH -

Une nuance    

Où c’est plus nuancé, c’est sur l’entrée en territoire. Dans un premier temps, sachez que dans la dernière minute de jeu ou en tout temps en prolongation, la révision est initiée par la Ligue nationale et non l’entraîneur.

Encore une fois, les juges de ligne se posent deux questions :

1. Est-ce que Kurashev a encore un contact avec la ligne bleue lorsque la rondelle touche sa palette? Plusieurs angles de caméras nous donnent l’impression que non. C’est souvent une question d’angles. Lorsque l’on regarde la prise de vue du centre de la glace, on se demande pourquoi le hors-jeu n’a pas été signalé. Sur cette entrée de zone, la caméra placée sur la ligne bleue donne probablement le meilleur angle. Ça fait maintenant deux saisons que le patin au-dessus de la ligne est considéré être en contact avec la ligne bleue. C’est ce qui s’est produit sur ce jeu. Il y a deux ans, on aurait sifflé un hors-jeu.

2. Est-ce qu’il a le contrôle et la possession de la rondelle? La notion de contrôle est définie par un mouvement continu à l’entrée de zone. Kurashev a le contrôle une fois dans la zone. Il y aurait eu hors-jeu s’il avait perdu la rondelle ou l’avait tout simplement fait dévier. C’est la façon que les juges de ligne appliquent la règle dans la LNH.

Jonathan Huberdeau a vécu une situation similaire plus tôt cette saison. Voici la vidéo.

Un long détour, mais le but est bon!