Crédit : AFP

Tennis

Internationaux d’Australie: le facteur Djokovic

Publié | Mis à jour

Avant même le coup d’envoi des Internationaux d’Australie, le tournoi 2022 est assuré de demeurer dans les annales du sport.

La situation vaccinale de Novak Djokovic a fait couler beaucoup d’encre dans les deux dernières semaines. Le numéro 1 mondial a tenté d’entrer dans ce pays malgré son statut de non-vacciné contre la COVID-19. 

On connaîtra le dénouement de cette histoire dans les prochaines heures.

La présence ou l’absence de Djokovic sur les terrains de Melbourne pourrait avoir un impact majeur dans la première portion du tableau principal.

Si la tendance se maintient et que le Serbe ne participe pas à l’événement, ça pourrait ouvrir la porte à des joueurs comme l’Italien Matteo Berrettini ou le Français Gaël Monfils qui ont bénéficié d’un tirage au sort favorable.

Tirage difficile pour «Shapo» 

Par contre, si le gagnant de 20 titres du Grand Chelem trouvait une façon de disputer le tournoi, il serait intéressant de voir comment il réagirait avec une préparation physique et mentale en montagnes russes.

Son premier match serait disputé dans la nuit de lundi, à l’heure de Montréal. Il affronterait son compatriote Miomir Kecmanovic. Ce ne serait pas un gros test pour Djokovic, mais dans un match qui peut s’étirer sur cinq manches, tout est possible.

Outre Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov sera le seul autre représentant canadien dans le tableau masculin en simple.

Le 14e favori n’a pas eu de chance lors du tirage au sort. Après ses deux premiers matchs, il pourrait devoir se frotter à l’Américain Reilly Opelka, qui a été capable de causer des maux de tête à quelques joueurs de l’élite l’an dernier. On pourrait s’attendre à un duel de gros serveurs.

Par la suite, « Shapo » ne serait pas sorti de l’auberge. Si la logique est respectée, il pourrait devoir se frotter à l’Allemand Alexander Zverev, troisième raquette mondiale lors du tour suivant. Le Canadien a une fiche de 2-4 contre lui. Un choc durant lequel il devrait jouer son meilleur tennis.

Après sa brillante performance à Wimbledon, Shapovalov a connu une fin de saison en dents de scie. On peut penser qu’il voudra connaître du succès dès le premier majeur de la saison.

Sans Raonic 

Pour ce qui est de Milos Raonic, il est toujours ennuyé par une blessure au tendon d’Achille qui prend du temps à guérir. Il a déclaré forfait le 24 décembre.

C’est dommage parce que l’Ontarien avait connu du succès à Melbourne l’an dernier quand il avait atteint le quatrième tour. Il s’était incliné en quatre manches devant Djokovic.

Celui qui est maintenant classé au 69e rang mondial n’a pas disputé un tournoi depuis celui d’Atlanta à la fin juillet.

Et les autres 

Les blessures de Roger Federer et de Rafael Nadal ont ouvert la porte à de nouveaux visages. Tant mieux diront certains amateurs même s’ils ont savouré la domination des trois ténors (Federer, Nadal et Djokovic) au cours de la dernière décennie.

Des joueurs comme Berrettini, Stefanos Tsitsipas et Hubert Hurkacz ont fait une percée intéressante la saison dernière en participant notamment à des finales en Grand Chelem. Ils voudront poursuivre sur leur lancée. 

C’est à cette nouvelle génération de prendre la place au sommet. 

Ils sont favoris pour l’emporter          

  • Novak Djokovic (s’il y participe), Serbie, 1re tête de série     
  • Stefanos Tsitsipas, Grèce, 4e  
  • Daniil Medvedev, Russie, 2e  
  • Matteo Berrettini, Italie, 7e   

Analyse : Au moment d’écrire ces lignes, la participation de Djokovic était encore incertaine. S’il obtient la permission de jouer, le Serbe sera encore à surveiller même s’il n’a pas eu une préparation optimale depuis son arrivée en Australie. Medvedev sera encore un rival redoutable. Quant à Tsitsipas et à Berrettini, ils ont montré qu’ils pouvaient jouer dans la cour des grands la saison dernière. Ils doivent maintenant prouver qu’ils peuvent y demeurer.  

Ils pourraient brouiller les cartes          

  • Denis Shapovalov, Canada, 14e tête de série     
  • Félix Auger-Aliassime, Canada, 9e  
  • Hubert Hurkacz, Pologne, 10e   

Analyse : Ils ont été capables de livrer de grandes performances l’an dernier lors des tournois majeurs. Encore une fois, il est possible de les voir se frayer un chemin jusqu’au carré d’as. 

Premier tour des Canadiens     

LUNDI  

  • Denis Shapovalov (14e favori) c. Laslo Djere (Serbie, 52e mondial)          

MARDI  

  • Félix Auger-Aliassime (9e favori) c. Emil Ruusuvuori (Finlande, 90e mondial)