Club de foot Montréal

Très québécois et canadien

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Le CF Montréal est une formation résolument québécoise et canadienne.

Des 30 joueurs sous contrat, 15 sont québécois et 18 sont canadiens. À ce nombre, on ajoute trois invités de l’Académie. 

«Pour être honnête, ce n’est pas quelque chose que j’aurais pu imaginer», a admis Samuel Piette mercredi.

«C’est une très bonne chose, c’est une fierté pour un gars de la place comme moi de voir des confrères qui ont beaucoup à montrer. C’est une belle philosophie à avoir au sein du club de montrer des joueurs locaux qui ont des choses à prouver», a soutenu le milieu de terrain qui entend jouer un rôle de leader auprès des jeunes.

Ô Canada 

La feuille d’érable flotte certainement sur l’unité défensive, qui est majoritairement composée de Canadiens, hormis Gabriele Corbo et Robert Thorkelsson.

«C’est génial de voir un club canadien donner autant de chances à des joueurs canadiens, a reconnu Joel Waterman. On a des gars qui ont grandi ici, mais aussi d’autres qui vont bien représenter le pays sur la scène internationale.

«Je crois que ça sera amusant et je suis content de faire partie de ça.»

La brigade devra toutefois composer avec le départ de son général, Rudy Camacho.

«C’est un gros morceau que nous avons perdu, on a vu ce qu’il a fait l’an passé dans une position difficile, a souligné Waterman. Il nous couvrait beaucoup quand nous allions vers l’avant, mais l’ajout d’Alistair [Johnston] est important.»

Équipe nationale 

Par ailleurs, plusieurs membres de l’équipe devraient être appelés par la formation nationale du Canada, qui a trois matchs de qualification de la Coupe du monde prévus à la fin du mois. Le camp d’entraînement a toutefois été annulé.

«Je n’ai pas eu de mise à jour par rapport aux matchs, a avoué Samuel Piette. Je ne connais pas la situation de la COVID au Honduras, c’est une discussion que je vais avoir avec Romell [Quioto].»

Le Canada doit aussi recevoir les États-Unis à Hamilton et visiter le Salvador. L’équipe dirigée par John Herdman occupe le premier rang de l’octogone avec six matchs à jouer.

«Je pense qu’on a surpris beaucoup de personnes avec nos performances, a avancé Piette. Je crois aussi qu’on a attiré beaucoup de personnes qui ne nous suivaient pas avant.

«L’idée de se qualifier pour la Coupe du monde excite autant les partisans que les joueurs. Ça serait un rêve de petit gars de pouvoir y participer.»