Crédit : AFP

Ski et planche

Ski acrobatique: Miha Fontaine dans le siège du conducteur

Publié | Mis à jour

Écartés de la finale à la maison, mercredi dernier, au Relais, Miha Fontaine et Émile Nadeau ont rebondi de brillante façon, mercredi, à la Coupe du monde de sauts de Deer Valley, pour prendre une sérieuse option sur une participation aux Jeux olympiques de Pékin.

Nadeau et Fontaine ont terminé respectivement en cinquième et sixième positions lors de la super finale. 

«Je me souviens de ce qui est arrivé à Olivier Rochon il y a quelques années et je ne tiens rien pour acquis, mais Miha a pris une très bonne option sur une participation aux Jeux, a affirmé l’entraîneur de l’équipe du Québec Nicolas Fontaine. Avec sa sixième place, il signe un deuxième top 8 cette saison, ce qui lui permet de monter au classement de l’équipe canadienne de ski acrobatique et de grimper de catégorie.»

«Il est passé de trois top 16 au cours des deux dernières saisons à deux top 8 au cours de l’année 2021-2022, de poursuivre Fontaine. On va regarder attentivement ce qui va se passer en bosses, jeudi et vendredi, mais ça regarde très bien.»

La période de sélection se termine le 16 janvier. Un total de 30 athlètes parmi les cinq disciplines du ski acrobatique seront retenus. Maximum quatre athlètes par discipline et par genre seront choisis.

Saut parfait 

Fontaine a réussi un saut incroyable lors de la première finale, obtenant un pointage de 125,25 pour terminer au premier rang.

«Il a obtenu un score parfait et on ne voit pratiquement jamais ça, a raconté le paternel. Le dernier sauteur à avoir réussi cet exploit à Deer Valley est le Canadien Warren Shouldice, qui avait remporté le championnat mondial en 2011. C’était impressionnant, surtout qu’Émile avait réussi un excellent saut tout juste avant lui et Miha avait la pression de bien faire.»

Le jeune homme qui a célébré son 18e anniversaire il y a à peine une semaine flottait sur un nuage. «Ce saut a fait ma journée, a-t-il résumé. Ma tête n’était plus là en super finale. Je n’avais rien à perdre même si je croyais à mes chances de remporter le bronze. C’est la première fois que je partais dernier depuis que je sautais sur le circuit NorAm et je n’étais pas concentré.»

«Ce n’est pas officiel que je participe aux Jeux olympiques, mais j’ai augmenté mes chances de beaucoup, de poursuivre Fontaine, qui a atterri son triple périlleux avec deux vrilles pour la première fois de sa carrière en compétition tout comme Nadeau. Mon rêve a toujours été de participer aux Jeux, mais pas en 2022. Il y a quatre ans encore, je faisais des compétitions provinciales. Aujourd’hui, je suis parti le dernier pour la première fois de ma carrière en Coupe du monde. J’ai beaucoup évolué.»

Nadeau en bonne posture 

Tout comme son chum Miha, Nadeau se retrouve en bonne position pour obtenir son billet pour Pékin.

«Avec ses trois top 16, Émile a de très bonnes chances d’être choisi, a mentionné l’entraîneur de l’équipe du Québec de ski acrobatique. Il occupait le 25e rang dans le classement des 30 athlètes qui seront retenus et sa performance lui permettra de gagner quelques places. Il compte des quatrième, cinquième et neuvième positions à son actif et ça regarde très bien.»

Nadeau s’est offert tout un cadeau de fête, lui qui célébrera son 18e anniversaire, jeudi. «Je voulais réussir un top 8 avant la fin des sélections olympiques et je ne peux vraiment pas demander mieux. J’ai fait deux bons sauts et je me suis amusé en super finale. En raison d’une blessure à une cheville, mardi, je n’ai pas fait mon grand saut à l’entraînement ce matin. Je l’ai gardé pour les qualifications et j’ai obtenu mon meilleur score à vie. Je vais prendre quelques journées de repos avant d’amorcer le camp final de préparation.»

Flavie Gaumond a aussi fait un grand pas vers Pékin. Qualifiée pour sa première super finale en carrière au Relais, Gaumond a récidivé, mercredi, en terminant en cinquième place en super finale.

«J’ai réussi mon meilleur score à vie en finale et j’étais vraiment contente, a-t-elle souligné. J’ai vraiment augmenté mes chances pour les Jeux.»

Fontaine est emballé par les prestations de ses protégés.

«On avait un ou deux athlètes, mais nous avons maintenant une équipe, a résumé l’ancien champion du monde. On savait que nous avions les meilleurs juniors au monde, mais ils n’ont pas eu la chance de le prouver en raison de l’annulation du championnat mondial. On a vu aujourd’hui qu’ils sont très forts. Je suis tellement fier d’eux et de Flavie.»