JiC

Jeffrey Viel fait sa place, avec ses poings et ses points

Publié | Mis à jour

Dans une équipe des Sharks en pleine bataille pour les séries, le Québécois Jeffrey Viel est tranquillement en train de faire sa place, à 24 ans. 

L’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst a amassé trois points en sept rencontres depuis son rappel, apportant à la formation de San Jose un effort soutenu et un certain caractère, lui qui ne rechigne pas à laisser tomber les gants au besoin.   

«Ça fait partie de ma "game", amener des rondelles au filet, ma présence, il y a des bonnes choses qui arrivent», a résumé le Rimouskois, mercredi, à «JiC». 

Mardi, Viel a presque réussi le fameux «tour du chapeau à la Gordie Howe», contre les Red Wings de surcroît, en y allant d’un combat contre Givani Smith en plus d’inscrire le but égalisateur dans un gain de 3-2. Un but amassé «au pic et à la pelle», d’ailleurs, fidèle à son style. 

«Pour moi c'est orthodoxe (comme but), je dirais, c'est le genre de but que je compte (...) je n'étais pas sûr qu'il allait compter, mais je vais le prendre», a-t-il admis en souriant. 

«Pour l'instant, j'y vais match par match, on a des blessés et il y a les cas de COVID, a-t-il également expliqué. Je me concentre sur le prochain match et on verra ce qui arrivera. Mais depuis que j'ai été rappelé, depuis sept matchs, ça va super bien et je vais essayer de continuer comme ça.» 

Ce qui aide, c’est que l’ambiance est bonne dans le vestiaire des Sharks. 

«Notre culture a changé un peu, cette année, a révélé Viel. Nos vétérans ont vraiment pris les devants et montrent comment faire aux jeunes.» 

Est-ce que l’exclusion du controversé Evander Kane pourrait avoir un rôle à jouer dans cette situation? 

«Je n’ai pas été là assez longtemps pour savoir c'était quoi, la situation avec Evander Kane, dans les années passées, je ne peux pas commenter là-dessus, a prudemment répondu Viel. Mais cette année, l'esprit d'équipe est super bon.» 

Voyez l’entretien complet en vidéo principale.