Canadiens de Montréal

Dominique Ducharme indulgent... pour le moment

Publié | Mis à jour

Pas évident de revenir d’une pause de deux semaines au cours de laquelle les occasions de patiner ont été rares pour plusieurs. Surtout lorsqu’on affronte une équipe qui a le vent dans les voiles, comme c’est le cas en ce moment pour les Bruins de Boston.

C’est la raison pour laquelle Dominique Ducharme a choisi de se montrer indulgent au terme de ce revers de 5 à 1. Toutefois, il s’est assuré de noter l’effort un peu plus mitigé de certains de ses troupiers.

«Aujourd’hui, personne n’était dans des conditions idéales. Certains ont passé plus de temps que d’autres loin de la patinoire. Alors, on ne mettra personne au banc des accusés. Éventuellement, plus les joueurs reviendront, plus il y aura une compétition pour obtenir du temps de jeu et un rôle», a averti l’entraîneur du Canadien.

Pezzetta récompensé

Si Ducharme n’a pas voulu pointer personne du doigt, on peut imaginer que Joel Armia fait partie de ceux qui doivent en donner plus.

À un certain moment, le Finlandais, qui a terminé la soirée avec un temps d’utilisation de 13 min 29 s, a été remplacé par Michael Pezzetta sur la première vague de l’attaque massive.

«Ce n’était pas son meilleur match. On sait ce qu’il peut nous apporter, a indiqué le Joliettain. On a besoin que tout le monde joue au sommet de son potentiel.»

S’il y en a un qui a compris ce principe, c’est bien Pezzetta. Le fougueux attaquant a passé la soirée à déranger l’adversaire. Il a même fait perdre patience à Patrice Bergeron, ce qui n’est pas peu dire. La cerise sur le gâteau? Il a été le seul buteur du Canadien.

«Tout le monde doit trouver une façon d’avoir un impact. C’est ce qu’il fait. On dit souvent qu’un joueur doit saisir ses occasions. Chaque fois qu’il en a une, il donne tout ce qu’il a», a louangé Ducharme.

«En deuxième période, il s’est mis à patiner et à jouer de façon physique. Il a été récompensé en marquant un but. D’autres joueurs n’en donnaient pas autant que lui, alors il en a eu plus [de temps de jeu].»

«On a craqué»

Cela dit, Ducharme n’a pas totalement détesté la soirée de travail de ses joueurs. Il appréhendait la soirée qui se présentait à son équipe.

«Tenir pendant 60 minutes contre une équipe qui joue du bon hockey, on savait que ce serait un défi. J’ai aimé notre début de match, mais à partir de la 10e minute, on voyait qu’on commençait à pomper l’huile.»

N’empêche que des erreurs qui ont mené à certains buts auraient pu être évitées.

«Sur le premier et le troisième but, il fallait être meilleurs. Deux fois, on s’est retrouvés dans une situation où on aurait pu sortir avec la rondelle. On a craqué pendant les 10 dernières minutes de la première période.»

Point de presse de Jeff Petry:

POINT DE PRESSE DE JEFF PETRY -

Point de presse de Michael Pezzetta:

POINT DE PRESSE DE MICHAEL PEZZETTA -