Canadiens de Montréal

Une décision déchirante pour la famille Petry

Publié | Mis à jour

Vivant déjà une saison 2021-2022 pour le moins pénible, le défenseur du Canadien de Montréal Jeff Petry devra maintenant compléter celle-ci sans les membres de sa famille immédiate à ses côtés.

Dans un message diffusé lundi sur son compte Instagram, l’épouse du hockeyeur, Julie Petry, a indiqué qu’elle allait demeurer au Michigan pour le reste de la campagne, avec les trois enfants du couple. C’est d’ailleurs dans cet État que toute la famille passe ses étés. Après que le vétéran du Tricolore eut été déclaré positif à la COVID-19, le 27 décembre, il s’est dirigé vers son autre domicile, laissant derrière ses coéquipiers qui ont poursuivi leur périple dans le sud-est des États-Unis. 

Pour sa part, Mme Petry a rejoint son mari pour passer les jours suivants en sa compagnie, sauf que toute la famille a dû affronter le coronavirus. Maintenant, Petry est retourné dans le giron du Canadien et était d’ailleurs présent à l’entraînement de mardi à Brossard. Toutefois, il restera loin de ses êtres chers d’ici la fin du calendrier régulier, pour l’instant fixée au 29 avril.

«Même si on a pris la dure décision de séparer notre famille pour les trois prochains mois et demi, nous savons que c’est la meilleure pour notre famille, a écrit la femme du joueur. On ne peut qu’espérer un retour à la normale l’automne prochain, mais à ce stade-ci, je prends un jour à la fois et je suis reconnaissante d’avoir une alternative pour demeurer à un endroit où nos garçons peuvent s’adapter à un mode de vie beaucoup plus normal.»

«Et je suis super heureuse de ces deux semaines et demie supplémentaires [et inattendues] que nous avons passées avec Jeff pendant qu’il patientait avant que le Canada ne l’autorise à franchir la frontière pour rejoindre son équipe. Quelle époque!», a-t-elle ajouté.

Une pause qui fait du bien 

Aussi, l’arrière semble avoir apprécié tout autant ces moments avec sa garde rapprochée, loin des critiques du public et des médias.

«Ce fut bien de prendre du recul et de se retrouver un peu éloigné de tout ce qui est relatif au hockey, a-t-il avoué au terme de la séance de mardi. Certes, les circonstances n’étaient pas les meilleures, mais au plan familial, c’était l’idéal. J’ai passé du temps en famille et évacué tout ce que j’avais dans la tête. Je me rétablis physiquement et mentalement pour me préparer à revenir. Espérons que je pourrai régler certaines choses afin d’offrir du meilleur hockey.»

Jeff Petry et le Canadien doivent visiter les Bruins de Boston, mercredi, et les Blackhawks de Chicago le lendemain.