Crédit : Photo AFP

LNH

Un autre scandale éclabousse la LNH

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) aurait sans doute préféré entamer son année 2022 avec autre chose qu’un autre scandale à son endroit. Cette fois, deux anciens arbitres hors glace ont déposé une plainte contre le circuit Bettman, prétendant qu’ils ont été congédiés sans raison valable après avoir dénoncé les comportements d’un collègue.

Les officiels David Walkowiak et James Watkins ont ainsi porté leur cause devant la justice de la Floride, lundi, selon le réseau TSN. Les deux hommes, qui travaillaient pour la LNH lors des matchs du Lightning au Amalie Arena, auraient informé le chef d’équipe de la ligue de l’époque à Tampa, Ron Brace, que leur collègue Pat DeLorenzo fils utilisait fréquemment des termes racistes. Aucune action n’aurait toutefois été prise par Brace afin de punir le fautif. 

Watkins aurait donc contacté le vice-président des ressources humaines de la LNH, Patrice Distler, ainsi qu’une avocate du circuit, Katherine Watson, en décembre 2019, pour dénoncer les dires de DeLorenzo. Distler et Watson auraient ensuite parlé avec Walkowiak pour avoir sa version.

Selon les deux anciens arbitres hors glace, les commentaires à connotation négative de DeLorenzo étaient la plupart du temps dirigés à l’endroit des joueurs afro-américains et de la chanteuse de l’hymne national au Amalie Arena, Sonya Bryson-Kirksey.

«Les commentaires racistes étaient si offensants et envahissants qu’il a commencé à enregistrer les commentaires de DeLorenzo au travail», peut-on lire dans la plainte.

Peur des représailles 

Lorsqu’ils ont dénoncé les agissements de DeLorenzo, entre autres en envoyant plusieurs preuves vidéo, Walkowiak et Watkins auraient clairement fait savoir à Distler et Watson qu’ils craignaient d’être renvoyés par la LNH en dénonçant. Ils se seraient même fait rassurer en se faisant dire qu’ils seraient placés sous la politique de protection des lanceurs d’alerte de la Ligue.

«[Watkins et Walkowiak] savaient qu’une ancienne officielle hors glace d’une autre ville avait été congédiée par la LNH, peu de temps après avoir dénoncé une situation de harcèlement sexuel au travail», est-il écrit dans la plainte.

Un peu plus d’un mois après les congédiements de DeLorenzo et Brace, en janvier 2020, Watkins et Walkowiak ont été renvoyés à leur tour, prétendument pour avoir été impliqués dans une conversation de groupe avec DeLorenzo, quelques années auparavant.