Crédit : AFP

LNH

Les Oilers s'intéressent à Evander Kane

Publié | Mis à jour

Le directeur général et président des opérations hockey des Oilers d’Edmonton, Ken Holland, a discuté avec l’agent d’Evander Kane, a-t-il confirmé en conférence de presse, mardi.

Les Sharks de San Jose ont soumis Kane au ballottage, samedi, dans le but de résilier son contrat. L’attaquant de 30 ans aurait enfreint les protocoles de COVID-19 de la Ligue nationale de hockey (LNH) et de la Ligue américaine de hockey (LAH). Il a d’ailleurs été suspendu lors des 21 premières rencontres de la saison pour avoir utilisé un faux passeport vaccinal. 

«J’ai parlé à son agent [Dan Milstein]. Je le connais très bien parce qu’il était l’agent de Pavel Datsyuk, a confirmé Holland, ex-directeur général des Red Wings de Detroit. En tant que dirigeant, c’est ma responsabilité d’évaluer toutes mes options.»

Milstein aurait d’ailleurs indiqué au réseau TSN qu’une entente était imminente entre son client et une équipe du circuit Bettman.

«Nous nous entretenons avec des équipes. Nous avons presque terminé. Un contrat sera signé d’ici cette fin de semaine», a-t-il avancé.

Holland «croit aux deuxièmes chances»

La LNH a aussi enquêté dans le passé sur des allégations de violence conjugale concernant Kane et publiées par sa femme, Anna Kane, sur Instagram. Elle avait aussi avancé que le natif de Vancouver avait fait des paris sportifs sur ses propres matchs. La ligue n’a été en mesure de prouver aucune de ces allégations.

«Je crois aux deuxièmes chances, a soufflé Holland. C’est difficile d’être parfait. Nous sommes tous des humains, nous faisons tous des erreurs. Si quelqu’un fait une erreur dans sa vie, il doit essayer d’apprendre de celle-ci.»

Kane n’a joué aucune partie dans la LNH cette saison. L’an dernier, il a dominé les Sharks avec 22 buts et 49 points en 56 parties.

Les Oilers connaissent une saison difficile, alors qu’ils occupent le sixième rang de la section Pacifique. Ils n’ont remporté que deux de leurs 10 derniers affrontements.