LNH

Des gros renforts chez les Canucks

Publié | Mis à jour

Essayant toujours de remonter la pente au classement, les Canucks de Vancouver auront droit à des retours au jeu attendus avec la présence de joueurs-clés ayant récemment manqué à l’appel en raison de la COVID-19.

Ainsi, tel que précisé par le site NHL.com, les attaquants Brock Boeser, Elias Pettersson et Jason Dickinson sont tous disponibles après avoir terminé leur purgatoire relié au coronavirus. Les trois hommes ont d’ailleurs participé à l’entraînement de lundi, à la veille du match contre les Panthers de la Floride, le premier d’une séquence de cinq duels à l’étranger. 

Même si ses hommes ont signé huit gains à leurs 10 dernières sorties, l’instructeur-chef Bruce Boudreau est très heureux de miser sur ces renforts qui aideront sa formation. Celle-ci a encore du travail à accomplir pour se placer dans le portrait des séries de l’Association de l’Ouest : avec 34 points, elle occupe encore le septième échelon de la section Pacifique.

Maintenant, il ne faut pas nécessairement s’attendre à des performances exceptionnelles de la part de tout le groupe, du moins, à court terme. Les Canucks n’avaient pas joué depuis le 1er janvier avant leur visite en Floride.

«Il n’y a pas un seul joueur vivant qui ne dira pas : "je me sens bien, "coach", fais-moi jouer". Tous les trois ont planché vraiment fort et je pense qu’ils seront prêts mentalement. Nous verrons. Ce que je leur dis, c’est d’aller jusqu’au bout le plus longtemps possible et ensuite, on regardera où cela nous mènera. Je suis certain que leurs présences sur la glace seront un peu plus courtes que d’habitude», a affirmé Boudreau au site de la ligue concernant ses trois joueurs sortis du protocole.

Confiance 

Parmi ces «nouvelles figures», Boeser n’a pu s’entraîner durant une douzaine de jours avant de renouer avec ses coéquipiers, lundi. Toutefois, il s’attend à reprendre son rythme rapidement, lui qui avait totalisé cinq buts en six rencontres avant de se retrouver sur le carreau.

«Je ressens encore cette sensation. Je crois pouvoir marquer à chaque partie et c’est excellent, a-t-il dit. Même dans les entraînements, j’ai toujours cette confiance et cette habileté. Comparativement aux autres gars, je suis peut-être un peu moins en forme; ils ont eu une grosse semaine de pratique. Là, il s’agit de simplifier mon jeu et d’effectuer de courtes présences, tout en me concentrant à décocher des tirs et à travailler le plus fort possible. Si j’y parviens, je pense que je me sentirai de mieux en mieux et que je continuerai à contribuer afin d’aider ce club à gagner des matchs.»

Pour sa part, Boeser devait prendre part mardi à son premier affrontement depuis le 16 décembre, tandis que Dickinson était en uniforme au jour de l’An.