MLS-SOC-SPO-COLUMBUS-CREW-SC-V-CF-MONTREAL

Photo : Le petit général du CF Montréal Wilfried Nancy espère que le système de jeu implanté l’an dernier rapportera des dividendes cette saison. Crédit : Photo d’archives

CF Montréal

Les attentes seront élevées

Publié | Mis à jour

Seulement 48 jours se seront écoulés entre le dernier match du CF Montréal en 2021 et mercredi, date du début du camp d’entraînement 2022 au Stade olympique.

Pour rappel, ce dernier match était une victoire de 1 à 0 contre le Toronto FC en finale du Championnat canadien.

• À lire aussi: Le CF Montréal dévoile son effectif

Mercredi matin, les joueurs fouleront le terrain pour la première fois cette année après s’être prêtés aux tests physiques lundi.

Comme Wilfried Nancy a eu une année pour mettre en place son système de jeu et qu’il l’a fait avec un succès que plusieurs n’attendaient pas et parce qu’il y a de la stabilité dans l’effectif, les attentes seront sans doute plus élevées cette année.

L’équipe a raté sa qualification pour les séries éliminatoires au dernier match de la saison 2021 en novembre dernier. Se qualifier pour le tournoi d’automne sera un objectif essentiel en 2022. Et on n’oublie pas la Ligue des champions et ce fameux rendez-vous contre Santos Laguna qui ne doit pas être raté pour toutes les raisons que l’on connaît. Le premier match sera disputé dans 35 jours.

Évolution

Parmi les titulaires, on note surtout le départ de l’arrière central Rudy Camacho. Un autre central, Kiki Struna, est lui aussi parti, mais il n’était plus partant depuis un moment.

En 2021, l’équipe n’a accordé que 44 buts, la meilleure performance de l’équipe sur une saison complète (NDLR : 43 BC en 2020 dans une saison de 23 matchs) à égalité avec 2015.

Le directeur sportif, Olivier Renard, a été actif sur le front défensif en recrutant l’Italien Gabriele Corbo en plus d’acquérir l’arrière canadien Alistair Johnston entre Noël et le jour de l’An.

À ceux-ci on ajoute l’Islandais Robert Thorkelsson qui n’a pas joué la saison dernière et qui est maintenant prêt à reprendre l’action.

La brigade défensive est donc jeune, mais elle est surtout très canadienne quand on ajoute les noms de Kamala Miller, Joel Waterman, Zachary Brault-Guillard, Zorhan Bassong et Mathieu Choinière.

Et derrière eux, on aura assurément un duo de gardiens québécois avec James Pantemis et Sebastian Breza dont on a confirmé le retour en prêt lundi. Il faudra aussi avoir un œil sur Jonathan Sirois, qui a été nommé gardien de l’année en Première ligue canadienne l’an passé. Est-ce que l’équipe le gardera dans le giron ou l’enverra à nouveau à Winnipeg pour obtenir beaucoup de minutes ?

Écrémé

En milieu de terrain, on a écrémé l’effectif avec plusieurs départs, dont ceux d’Emanuel Maciel et Ballou Tabla.

Sur le plan défensif, il y a de l’expérience avec Victor Wanyama et Samuel Piette.

Plus près de l’attaque, on va souhaiter que Djordje Mihailovic poursuive sur sa lancée de l’an passé alors qu’il a établi un nouveau record d’équipe avec 16 passes décisives.

Celui-ci est bien entouré avec les Matko Mijevic, Ahmed Hamdi et Joaquin Torres à qui l’on souhaite plus de régularité et de clairvoyance dans sa prise de décision.

On risque aussi de voir plus souvent des jeunes comme Ismaël Koné et Rida Zouhir en qui l’organisation semble fonder de beaux espoirs.

Attaque groupée

Devant, on espère que l’équipe améliorera sa production de buts qui s’est limitée à 46 filets l’an passé.

Romell Quioto a marqué huit buts, et derrière lui, Mason Toye en a inscrit sept, mais il a raté plus de la moitié de la saison en raison d’une blessure à l’épaule.

Son retour devrait soulager Quioto et offrir plus de possibilités à l’équipe, mais le personnel de soutien devra en faire plus, et ça inclut Bjørn Johnsen qui a été une déception l’an passé avec seulement deux buts, résultats d’un doublé dans la même rencontre.

Fort d’un contrat solide, on espère aussi que Lassi Lappalainen saura se tenir loin de l’infirmerie parce qu’avec sa vitesse, il peut déstabiliser l’adversaire quand il joue à son meilleur niveau.