Tennis

«Ton bras tremble dans ce genre de situation»

Publié | Mis à jour

Pour la première fois depuis la création du tournoi en 2020, le Canada, mené par des performances inspirantes de Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime, a été sacré champion de la Coupe ATP, dimanche matin en Australie. `

C’est justement ce dernier, en vertu d’un convaincant gain sur l’Espagnol Roberto Bautista Agut, qui a eu l’honneur d’aller chercher le fameux point de championnat.   

À peine 1h30 après sa victoire, Auger-Aliassime, toujours sur un nuage, a accordé une longue entrevue à l’équipe de «Salut Bonjour Week-end».

«C’est un sentiment d’accomplissement, de soulagement, de fierté. De pouvoir partager ça avec toute l’équipe, c’est vraiment spécial. À la fin, c’est pour des moments comme ceux-là qu’on joue au tennis. Je suis content d’avoir fait partie d’un moment historique comme ça pour le tennis canadien.»

Savoir gérer sa nervosité   

Tout grand athlète dira que l’une des principales clés du succès est de savoir gérer sa nervosité dans les grands moments. Félix Auger-Aliassime ne fait pas exception. 

Questionné sur son état d’esprit à quelques secondes de la fin de son duel face à Bautista Agut, le Québécois, qui occupera lundi le meilleur classement de sa carrière sur circuit de l’ATP (9e), a offert une réponse des plus intéressantes. 

«C’est difficile de décrire à quel point mon bras devient lourd, dans ces moments-là. En fait, ton bras tremble dans ce genre de situation. Avec les années, tu en viens toutefois à t’adapter. Tu essaies de voir les bons côtés du moment. À force de gagner des matchs comme ceux-là, c’est aussi une habitude que les champions prennent, au fil du temps.»

Voyez l’entrevue complète en vidéo principale.