Crédit : AFP

LNH

Personne ne veut d’Evander Kane

Publié | Mis à jour

Sans grande surprise, aucune des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) n’a réclamé Evander Kane au ballottage, elles qui avaient jusqu’à midi, dimanche, pour le faire.

La veille, les Sharks de San Jose avaient placé le nom de l’attaquant au ballottage inconditionnel dans le but de le libérer de son contrat et de ne pas lui verser les 23 millions $ qu’il restait à son l’entente de sept ans d’une valeur totale de 49 millions $ obtenu en mai 2018.   

L’Association des joueurs de la LNH déposera un grief pour permettre à Kane d’obtenir la rémunération qui lui avait été promise quand il a signé son contrat avec la formation de la Californie.

Pour justifier cette décision, les Sharks affirmaient que le patineur de 30 ans a «enfreint son contrat standard de joueur de la LNH et a violé les protocoles COVID-19 de la LAH».

En novembre dernier, Kane a été suspendu pour 21 matchs par le circuit Bettman, et ce, pour avoir contrevenu au protocole COVID-19 en fournissant une fausse carte de vaccination.

Le nom de Kane avait été placé au ballottage à la fin du 11e mois de la dernière année et s’était ensuite rapporté au Barracuda de San Jose, dans la Ligue américaine. Il y a amassé huit points en cinq parties, avant de contracter la COVID-19, le 21 décembre.

Depuis le début de sa carrière, le quatrième au total du repêchage de 2009 a récolté 264 buts et 242 mentions d’aide pour 506 points en 769 rencontres. En plus de jouer pour les Sharks, il a également porté les couleurs des Thrashers d’Atlanta, des Jets de Winnipeg et des Sabres de Buffalo.