Crédit : PHOTO COURTOISIE

Ski et planche

Olivia Asselin au pied du podium, mais un pied dans l’équipe olympique

Publié | Mis à jour

Pendant un bon moment, la skieuse Olivia Asselin était sur le podium virtuel de la Coupe du monde de slopestyle (descente acrobatique) de Mammoth Mountain, sauf que c’est au quatrième rang qu’elle a conclu la compétition, dimanche. N’empêche, la skieuse de 17 ans a officieusement obtenu son billet pour les Jeux olympiques.

Première des qualifications présentées jeudi, la Québécoise (89,00) était troisième après la descente initiale.

«J’étais stressée et j’avais envie de bien faire pour être sur le podium. Ma première descente était plus "safe" et je n’ai pas fait mon plus gros saut à la fin pour être sûre de me qualifier pour les Jeux olympiques. Je suis contente d’avoir fait ça, car ça m’assure d’être qualifiée.»

La nomination de la skieuse de 17 ans dans l’équipe olympique devra toutefois être approuvée par le Comité olympique canadien afin que celle-ci soit officielle.

Au deuxième et dernier tour, Asselin a été reléguée en quatrième place lorsque l’Américaine Maggie Voisin l’a délogée du podium virtuel avec sa note de 90,00.

La skieuse de Lac-Beauport avait encore des chances de quitter la Californie avec une médaille, sauf que son ultime passage dans le parcours ne lui a procuré que 26,75 points, ce qui fut insuffisant pour une médaille.

La compétition a été remportée par l’Estonienne Kelly Sidaru (93,75) devant la Chinoise Ailing Gu (91,00).

«Ça me motive beaucoup et je vois que je suis capable de faire un podium et de bien performer dans le circuit. J’ai hâte de voir ce que ça va donner aux Jeux.»

À force de se classer dans le top 10 de différentes compétitions internationales, elle a cru en ses capacités au fil des mois.

«Ça me mettait en confiance et c’est cette année que je me suis rendu compte que c’était possible [d’aller aux Jeux]. Je ne peux pas être plus contente!»

Autre bonne nouvelle pour l’athlète: elle a reçu son invitation pour les X Games qui auront lieu au Colorado dans deux semaines. Elle sera première remplaçante si une skieuse ne peut prendre part à la compétition.

«C’est une expérience de plus à ce qui est considéré comme étant la plus grosse compétition de notre sport. Je suis donc vraiment contente ! (...] )’ai l’impression que c’est mon année et que c’est le temps pour moi de montrer au monde ce dont je suis capable.»

Au concours masculin, Édouard Therriault, de Lorraine, a pris le septième rang grâce à sa deuxième descente qui lui a valu 87,75 points.

Les Américains Alexander Hall (95,50) et Nicholas Goepper (94,75) ont réussi le doublé devant l’Ontarien Evan McEachran (93,00).