LNH

Les Stars l'échappent solide dans la dernière minute!

Publié | Mis à jour

Les Blues ont profité de l’indiscipline des Stars de Dallas pour marquer deux buts dans la toute dernière minute de la rencontre et l’emporter 2 à 1, dimanche à St. Louis.

Une pénalité pour avoir accroché décernée au capitaine Jamie Benn a tout d’abord permis à Ryan O’Reilly de créer l’égalité avec 47 secondes à écouler au troisième tiers. Sur la séquence, Miro Heiskanen a écopé d’une punition pour coup de bâton. Quelque 18 secondes plus tard, Jordan Kyrou touchait la cible, non sans profiter d’un bond chanceux sur la jambe d’un adversaire.

À lire aussi: Marc Bergevin se trouve du boulot

À voir aussi: Phillip Danault pète les plombs et jette les gants devant Larkin

«C’était le bordel. C’était un peu chaotique, a dit O’Reilly en conférence de presse après la partie. Mais je pense que nous avons eu une bonne troisième période. Nous avons eu de bonnes occasions, et il nous a fallu attendre jusqu'au bout pour égaliser le match, mais oui, il y avait des bonds partout et évidemment, nous en avons obtenu un à notre avantage jusqu’au fond du filet.»

Jamais auparavant les Blues étaient revenus de l’arrière dans la dernière minute d’un match pour ensuite le gagner. C’est arrivé 11 fois dans l’histoire de la Ligue nationale.

La formation du Missouri obtient ainsi un point dans un 13e match de suite au Enterprise Center, devant ses partisans. Elle a obtenu 12 victoires au cours de cette séquence.

Match parfait

Les Stars voient pour leur part leur série de quatre victoires – échelonnées sur trois semaines en raison d’une éclosion de COVID-19 – prendre fin. Ils étaient pourtant bien partis pour l’emporter en vertu d’un filet de Jason Robertson en deuxième période.

Sur la séquence, la rondelle a tout juste traversé la ligne des buts avant que Jordan Binnington ne la botte à l’extérieur de sa cage. Un très court recours à la révision vidéo a permis de confirmer le but. Robertson récoltait un point dans une septième partie d’affilée.

«Ce n'était certainement pas le résultat que nous voulions, mais je crois que [l'entraîneur des Stars Rick Bowness] nous a dit que c'était presque un match parfait sur la route pour nous, a dit Robertson. Nous avons eu beaucoup d'occasions et nous avons essayé de limiter leurs chances.»

«C’est juste du hockey en fin de compte.»

Les deux gardiens ont été à la hauteur de la tâche qui les attendait, ayant à montrer leurs qualités athlétiques à plusieurs reprises. Pendant que Binnington était mis à l’épreuve à 27 reprises, Braden Holtby repoussait 29 rondelles et se dirigeait vers son premier jeu blanc de la saison avant que ses coéquipiers ne le laissent tomber.

CRISE DE RICK BOWNESS -