Ski et planche

Meilleur résultat pour Chloé Dufour-Lapointe

Publié | Mis à jour

Chloé Dufour-Lapointe a obtenu son meilleur résultat depuis le début de la saison et croit plus que jamais à ses chances de mériter son laissez-passer pour les Jeux olympiques.

Dufour-Lapointe a terminé en 8e place, elle qui a toujours espoir d’atteindre la super finale et de percer le top 6.

«Je me sens vraiment bien et mon ski évolue, a-t-elle souligné. Ce fut une semaine agréable à Tremblant où j’ai repoussé mes limites. C’est de ça que j’ai besoin pour me qualifier pour les Jeux. Dans ma tête, je vais y être.»

Dufour estime maîtriser de mieux en mieux son cork, saut avec un coefficient de difficulté plus élevé qu’elle a ajouté à son arsenal. «À toutes les courses et peu importe les conditions, j’ai fait mon cork et cela a payé à Tremblant, a-t-elle expliqué. Je suis plus capable de me laisser aller et je sais quoi faire pour l’améliorer. J’ai monté une marche cette semaine et je veux continuer de monter. Mes performances me donnent confiance.»

Fière de sa sœur

Justine se réjouit des récentes performances de sa sœur. «Les performances de Chloé me donnent de l’énergie, a-t-elle mentionné. On sera peut-être deux aux Jeux olympiques, et ça serait un gros cadeau. C’est une chose de participer aux Jeux seule, mais c’est assez spécial de le faire à deux. Je suis contente et fière de ses performances et je sens qu’elle va se rendre aux Jeux avec moi.»

Qualifiée elle aussi pour la finale pour une deuxième journée consécutive, Justine a pris le 11e rang. «J’ai atteint mon objectif de réussir une descente sans erreur, mais je dois me laisser aller et me faire confiance, a-t-elle expliqué. Je veux tellement réussir la descente parfaite afin de plaire aux juges, que je me retiens. Je dois me libérer. Après la descente parfaite, j’ai besoin d’une descente wow.»

Malgré sa 11e place, Justine affirme avoir livré la meilleure performance de sa carrière à Tremblant. «Je ne pensais jamais réussir un cork en haut du parcours ; atterrir à fond Léon et réussir des sauts en touchant (grab) mes skis. Il y a eu une grosse évolution dans mon ski et j’en suis fière.»

«Pendant huit ans, je faisais des 360 degrés et des back flips, poursuit Justine. C’était un gros défi. Je n’ai pas les résultats souhaités, mais je sens que j’avance vers mon objectif d’atteindre le podium et c’est ça qui me motive.»

Baptême de la Coupe du monde

Après avoir vécu son baptême de la Coupe du monde, vendredi, Alexandre Lavoie est venu tout près d’atteindre la finale réunissant les 16 premiers.

«À ma deuxième Coupe du monde en carrière, ça fait mal de passer aussi près de me qualifier pour la finale, a-t-il souligné. Je partais au 50e rang (sur 53) et ce ne fut pas facile. Plusieurs personnes me disaient que j’aurais atteint la finale si j’étais parti dans les 20 premiers.»

Ennuyé par des blessures à un genou et une jambe au cours des deux dernières années, Turcotte n’a pas eu un parcours facile. «J’ai vécu un parcours rocambolesque et il a fallu que je me qualifie vendredi pour participer à la course d’aujourd’hui, a-t-il indiqué. Ce ne fut pas facile de me rendre ici.»

Deuxième finale

À son retour à la compétition à Tremblant, Laurent Dumais s’est offert une deuxième participation à la finale, terminant en 14e position.

«Faire la finale deux fois à Tremblant me donne un coup de pouce pour les sélections olympiques et me rassure. Ça démontre que j’en ai pas trop perdu depuis le mondial l’an dernier et que nous avons pris la bonne décision de rater le début de la saison.»

Après avoir réussi sa meilleure performance en carrière en solo, vendredi, avec une 10e place, Gabriel Dufresne n’a pas été en mesure, cette fois, d’atteindre la finale. Il a terminé en 28e position.

«J’ai poussé la machine un peu plus dans l’espoir de terminer dans le top 8 des qualifications, mais j’ai connu des déséquilibres qui m’ont coûté extrêmement cher, a-t-il raconté. J’ai commis une erreur que je n’avais pas faite au cours des quatre derniers jours et c’est ce qui est frustrant.»