Crédit : AFP

Hockey

WHL: 15 équipes en pause forcée

Publié | Mis à jour

La Ligue junior de l’Ouest (WHL) a imposé une interruption des activités pour 15 de ses 22 équipes, vendredi, en raison des inquiétudes causées par la COVID-19.

La principale ligue de hockey junior dans les provinces de l’Ouest canadien, qui regroupe aussi cinq formations américaines, a du même coup reporté huit matchs prévus entre le 8 et le 12 janvier.

Ainsi, les Hitmen de Calgary, les Oil Kings d’Edmonton, les Silvertips d’Everett, les Blazers de Kamloops, les Tigers de Medicine Hat, les Warriors de Mosse Jaw, les Raiders de Prince Albert, les Cougars de Prince George, les Rebels de Red Deer, les Pats de Regina, les Blades de Saskatoon, les Chiefs de Spokane, les Americans de Tri-City, les Royals de Victoria et le ICE de Winnipeg se sont soumis aux protocoles de leur circuit et ne pourront pas tenir d’entraînements sur la glace ou en-dehors de celle-ci.

«La WHL et ses formations gardent leur engagement afin de disputer l’ensemble des 68 matchs prévus au calendrier de chaque équipe et ses séries éliminatoires, a mentionné le commissaire Ron Robison dans un communiqué. Alors que nous poursuivons de faire face aux défis que nous lance la pandémie de la COVID-19, notre priorité demeure la même, soit celle d’offrir une expérience de développement de classe mondiale pour nos joueurs, notre personnel et nos officiels, et ce, de façon sécuritaire.»

La WHL devra donc travailler afin de remodeler son horaire.

Il n’y a toutefois pas que des mauvaises nouvelles dans le circuit Robison, puisque ce dernier a aussi annoncé que les Hurricanes de Lethbridge et les Broncos de Swift Current ont reçu le feu vert afin de reprendre leurs activités, en plus d’ajouter que certains autres clubs pourraient faire de même dans les prochains jours.

NFL : Johnson passe un jour sur la liste COVID

Dans la NFL, le receveur de passes des Steelers de Pittsburgh Diontae Johnson a vu son nom être retiré de la liste des joueurs indisponibles en raison de la COVID-19 après y avoir été seulement une journée.

Johnson a ainsi profité des nouveaux protocoles contre le virus, introduits au milieu du mois de décembre. Ces mesures permettent entre autres à un joueur vacciné et asymptomatique de revenir sur le terrain à peine 24 heures après avoir été déclaré positif si leur charge virale est jugée assez basse.

Les Steelers, qui espèrent toujours se qualifier pour les éliminatoires, auront bien besoin de leur meilleur receveur de passes lors de la dernière semaine d’activités de la NFL. Johnson a mis les mains sur 100 ballons cette saison, franchissant 1110 verges en plus d’inscrire huit majeurs.

Pour participer aux éliminatoires, la formation de la Pennsylvanie devra non seulement gagner contre les Ravens de Baltimore, dimanche, mais elle devra aussi espérer une défaite des Colts d’Indianapolis contre les Jaguars de Jacksonville et éviter un match nul entre les Raiders de Las Vegas et les Chargers de Los Angeles.