Logan Mailloux

Photo : Premier choix du Canadien au dernier repêchage, Logan Mailloux a fait belle impression à sa première partie de la saison, vendredi. Crédit : Photo courtoisie, Matt Hiscox

Canadiens de Montréal

Des débuts éclatants pour Logan Mailloux

Publié | Mis à jour

Logan Mailloux n’avait pas chaussé les patins dans le cadre d’un match depuis près d’un an. Vendredi soir, dans l’uniforme des Knights de London, le controversé choix de premier tour du Canadien au dernier repêchage n’a rien laissé paraître de cette longue période d’inactivité.

Dans un gain de 6 à 1 face aux Firebirds de Flint, celui qui avait été suspendu indéfiniment par la Ligue junior de l’Ontario en lien avec un crime à caractère sexuel commis en Suède en 2020, a été de tous les combats.  

Forces égales, attaques massives, infériorités numériques, le grand défenseur droitier a été l’homme de confiance de Dale Hunter tout au long de la soirée. En regardant l’athlète de 18 ans, on a pu comprendre que Trevor Timmins ait été séduit. Est-ce que ça valait de le repêcher au premier tour, surtout connaissant ses antécédents? C’est une autre question et un autre débat.

Toujours est-il que l’imposant gaillard de 6 pieds 3 pouces a affiché une belle assurance avec la rondelle, malgré quelques décisions douteuses derrière son filet (surtout en première période). Solide dans la circulation, près du demi-cercle de son gardien, Mailloux s’est montré efficace dans les traditionnelles premières passes. 

L’une d’entre elles a initié la séquence qui allait mener au troisième but des Knights, le premier de la soirée de Luke Evangelista. Ensuite, il a mis son puissant tir frappé à contribution. Evangelista a fait dévier l’un d’entre eux pour inscrire son deuxième de la soirée. Un autre de ses cinq boulets de canon a mené au cinquième but des locaux.

Mailloux, qui a paru au-devant de la parade durant les 60 minutes, a terminé la rencontre avec une mention d’assistance et un différentiel de +4.

Voyez chacune de ses présences dans la vidéo ci-dessous.

Retour retardé  

Par ailleurs, et on comprend que ce ne sera pas sa spécialité, il a failli couronner son baptême saisonnier en marquant après avoir traversé la patinoire pratiquement d’un bout à l’autre. Toutefois, le gardien Luke Cavallin a résisté à l’assaut.

C’est en septembre que le choix de premier tour du Canadien avait été suspendu par le circuit ontarien. Une suspension qui a été levée le 29 décembre.

Initialement, l’espoir du CH devait revenir au jeu le 1er janvier. Toutefois, en raison du report du match que les Knights devaient disputer à Érié, ce retour a été retardé à vendredi soir.

Mailloux a raté les 26 premiers matchs de sa formation junior. Ce qui ne l’a pas empêché de s’entraîner à temps plein avec ses coéquipiers. D’ailleurs, l’organisation londonienne avait bien hâte de pouvoir compter sur ses services.

En fait, la direction des Knights était surtout curieuse de voir comment il pourrait se débrouiller. Il faut savoir qu'en raison de l’annulation de la dernière saison dans la Ligue junior de l’Ontario, la carrière de Mailloux avec les Knights se limitait à quatre rencontres disputées entre les 15 décembre 2019 et le 4 janvier 2020.

Au cours de la saison 2020-2021, Mailloux n’avait joué que 19 matchs, tous avec le SK Lejon de Skelleftea, une formation de la troisième division suédoise.

Comportement exemplaire  

Devant se contenter de poursuivre sa formation académique de façon virtuelle, toujours en raison du crime pour lequel il a été reconnu coupable en décembre 2020, Mailloux suit, en parallèle une thérapie. 

On le dit très proactif et impliqué dans cette thérapie qui consiste en un suivi psychologique ainsi qu’à l’adoption d’un plan de développement personnel. 

Ce dernier inclut des réunions hebdomadaires, l’acquisition de certaines certifications et des réflexions sur les concepts explorés.

C’est ce comportement, apparemment exemplaire, qui a incité la Ligue junior de l’Ontario à lever la suspension du jeune homme, la semaine dernière.

Maintenant que l’étape du premier match est passée, il sera intéressant de voir ce que l’avenir réserve au jeune garçon. Celui-ci n’a toujours pas signé de contrat avec le Canadien.

Et l’état-major qui l’a réclamé au dernier encan (Timmins et Mac Bergevin) s’est vu montrer la porte de sortie le 28 novembre.