Canadiens de Montréal

Chantal Machabée, une approche différente

Chantal Machabée, une approche différente

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 05 janvier
Mis à jour 05 janvier

Chantal Machabée a marqué une génération entière.

Tout comme moi, des millions de personnes, filles, garçons, adolescent(e)s, jeunes et moins jeunes, l’ont regardé et admiré à la télévision depuis plus de 30 ans. Tout le monde connaît Chantal. Elle est une référence. 

Elle a repoussé les limites du possible pour les femmes dans ce milieu où les hommes sont en très grande majorité. Sa rigueur, sa détermination, son empathie et son rire légendaire l’ont propulsé parmi les personnalités les plus appréciées. Elle mérite sa place au Temple de la renommée.

J’ai eu le grand privilège de travailler avec elle pendant neuf ans et j’ai pu constater à quel point elle travaille avec passion, précision et exactitude. J’ai beaucoup d’admiration pour la personne qu’elle est et pour la journaliste accomplie qu’elle est devenue.

Maintenant, cet important chapitre de sa vie, et de la nôtre, se tourne.

Chantal devient vice-président des communications des Canadiens. Cette annonce s’inscrit dans ce nouveau départ annoncé par le propriétaire, Geoff Molson, il y a quelques semaines déjà.

Chantal connaît parfaitement la réalité des journalistes, éditorialistes, chroniqueurs, animateurs, descripteurs, analystes et celle des diffuseurs. Elle est au courant de leurs frustrations, leurs inquiétudes et leurs demandes. Elle est passée par là et elle a vécu les mêmes états d’âmes.

Chantal voudra assurément permettre un meilleur accès aux joueurs des Canadiens ainsi qu’aux dirigeants.

Il faut le reconnaître, depuis plusieurs années, un fossé s’est creusé entre les médias et l’organisation. Souvent, plusieurs membres des médias reprochaient aux Canadiens de cacher ou dissimuler de l’information ou de protéger des joueurs.

Deux exemples qui me viennent à l’esprit. Comme vous le savez, l’avenir de Shea Weber est nébuleux. Il n’a toujours pas répondu aux questions des journalistes qui, pourtant, l’ont croisé lorsque le CH a joué à Seattle plus tôt cette année.

Aussi, depuis qu’il a quitté le programme d’aide de la LNH, Carey Price n’a toujours pas parlé publiquement. Pourtant, il est à Montréal et il est dans l’entourage de l’équipe.

Les exemples sont nombreux. Tous et chacun ont leur opinion dans le milieu.

Si Chantal a accepté ce nouveau dans sa vie, c’est sûrement parce qu’elle pourra faire les choses comme elle le souhaite. Sinon, je suis persuadé qu’elle serait demeurée dans le monde dans lequel elle s’épanouissait encore et toujours.

Chantal est une femme qui aime relever les défis. Je suis convaincu qu’elle sera encore une fois à la hauteur.