Crédit : Photo d'archives, AFP

Tennis

Une victoire d’entrée pour Fernandez

Publié | Mis à jour

Leylah Fernandez a entrepris la nouvelle année au même tempo que lorsqu’elle a disputé les derniers tournois de 2021: avec une victoire aux dépens de la 34e mondiale, la Russe Ekaterina Alexandrova, en première ronde du tournoi d’Adélaïde, en Australie.

Leylah, qui pointe désormais au 24e rang de la WTA, s’est facilement imposée 6-3 et 6-4, en 1 h 17 min de jeu, tôt lundi.

Fait impressionnant, la Québécoise de 19 ans n’a fait face à aucune balle de bris durant la rencontre. Elle a brisé sa rivale de huit ans son aînée deux fois en huit occasions.

Et malgré un pourcentage de premiers services plutôt bas (52 %), Fernandez a remporté 86 % des échanges disputés sur sa première balle.

Leylah n’avait plus foulé les courts depuis sa défaite crève-cœur aux mains de l’Américaine Shelby Rogers en ronde des 16 du tournoi d’Indian Wells, à la mi-octobre.

En entrevue après le match sur le site web du tournoi, Leylah a assuré qu’elle avait laissé derrière elle ses succès connus l’automne dernier, qui ont culminé avec sa défaite en finale des Internationaux des États-Unis.

2021, c’est fini

«C’est ce qu’on m’apprend depuis le début, a-t-elle déclaré. Ce que tu as fait lundi ne compte plus, l’important, c’est ce que tu accomplis aujourd’hui.»

«Je suis vraiment heureuse de cette victoire parce que c’est un bon pas en avant pour 2022, a-t-elle poursuivi. Je suis restée calme durant le match, j’ai seulement tenté de trouver mon rythme.»

L’une des révélations de la seconde moitié de 2021 dans le monde du tennis, Fernandez a atteint contre toute attente la finale des Internationaux des États-Unis en septembre, alors qu’elle pointait au 73e rang mondial.

Pour ce faire, elle avait éliminé coup sur coup quatre favorites de la compétition: la Japonaise Naomi Osaka (troisième mondiale), l’Allemande Angelique Kerber (16e), l’Ukrainienne Elina Svitolina, cinquième mondiale, et la Bélarussienne Aryna Sabalenka, deuxième raquette mondiale.

La Lavalloise avait enchaîné avec deux victoires à Indian Wells, dont une contre la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, classée neuvième tête de série.

Avec Lululemon

Ces performances lui avaient permis de faire un bond prodigieux au classement, mais aussi d’acquérir une plus grande visibilité auprès de commanditaires.

Lundi, Fernandez s’est présentée sur le terrain habillée en Lululemon plutôt qu’en Asics, à l’exception de ses espadrilles.

Plus de détails au sujet de cette collaboration doivent être annoncés dans les prochains jours.

En attendant, Leylah pourrait se mesurer à une grosse pointure lors de son match de deuxième tour à Adélaïde. Elle pourrait rencontrer la Polonaise Iga Swiatek, cinquième favorite et championne à Roland-Garros il y a deux ans.

Cette dernière affrontait tard lundi l’Australienne Daria Seville, ex-20e mondiale qui a chuté au 421e rang.