Crédit : AFP

Sports divers

Ski acrobatique: Miha Fontaine et Émile Nadeau prêts pour la Coupe du monde

Publié | Mis à jour

Âgés de seulement 17 ans, les jeunes loups Miha Fontaine et Émile Nadeau sont prêts à démontrer leur savoir-faire afin de rivaliser avec les vétérans du circuit de la Coupe du monde.

Pour cet arrêt à Québec, Fontaine et Nadeau tenteront pour la première fois de leur carrière un triple saut périlleux avec trois vrilles. Ils l’ont réussi à l’entraînement à Ruka en Finlande lors du camp d’entraînement après les quatre premières étapes de Coupe du monde de saison et sur les rampes d’eau du Relais l’été dernier, mais ils vivront leur baptême sur la neige en compétition.

«Avec ce nouveau saut, j’ai des chances de percer le top 10 si je le réussis, explique Fontaine. On a maintenant le degré de difficulté pour rivaliser avec les sauteurs plus expérimentés. Les Jeux olympiques étaient un rêve, mais c’est maintenant un objectif.»

«Je me rapproche des vétérans, de renchérir Nadeau. C’est plus stressant parce que j’ai peu d’expérience sur la neige avec ce saut, mais je suis confiant de le réussir. Quand tu descends, les sensations sont les mêmes que ce soit sur la neige ou les rampes d’eau, mais c’est plus stressant sur la neige quand tu es en attente au sommet et que tu vois le saut tout petit en bas.»

Aux premières loges dans le développement des jeunes espoirs, Nicolas Fontaine s’est toujours assuré de ne pas monter trop vite ses protégés. «On s’est battu contre ça parce qu’on avait peur de les monter trop vite, explique-t-il. Nous avons pris notre temps pour développer de bonnes bases et éviter les blessures. Nous avons appris de 2005 quand nous avions monté des jeunes trop vite en prévision des Jeux de Vancouver en 2010.»

Les deux amis visent une place dans le top 8 pour augmenter leurs chances de sélection pour les Jeux. Fontaine compte trois résultats au sein du top 8 à son actif depuis le début de la période de sélection, dont un lors de la première Coupe du monde cette saison à Ruka. Nadeau a de son côté terminé en quatrième position à Deer Valley l’an dernier et son meilleur résultat a été une 14e place cette saison.

Derrière le vétéran Lewis Irving, Fontaine et Nadeau occupent les deuxième et troisième échelons respectivement à l’échelle canadienne. S’ils sont en compétition pour les places à l’enjeu pour Pékin, ils entretiennent une saine rivalité.

«Avec toute la gang, on se pousse à être meilleur, a résumé Nadeau. La rivalité est saine. C’est cool d’évoluer à la même vitesse. On est pas mal au même niveau.»

«C’est vraiment le fun d’être ensemble, de renchérir Fontaine. J’ai un peu le sentiment de me retrouver dans une compétition régionale avec mes amis sauf qu’on se retrouve sur le saut triple.»

Alexandre Duchaine et Flavie Aumond sont deux autres espoirs au sein de l’équipe canadienne NextGen qui seront en action.