NFL

Les Vikings éliminés, les Packers au sommet

Publié | Mis à jour

Dominés 37 à 10 par les Packers de Green Bay, les Vikings du Minnesota ont vu leurs espoirs de participer aux éliminatoires être réduits à néant, dimanche soir, au Lambeau Field.

Par conséquent, les Eagles de Philadelphie ont obtenu l’une des places réservées aux équipes repêchées dans l’Association nationale (NFC). Les 49ers de San Francisco et les Saints de La Nouvelle-Orléans sont maintenant les deux seules formations à pouvoir obtenir le dernier billet pour l’après-saison dans la NFC.

Pour revenir au match entre les Vikings (7-9) et les Packers (13-3), les perdants devaient se débrouiller sans les services du quart-arrière Kirk Cousins, et ce, en raison de la COVID-19. C’est le pivot Sean Mannion qui avait la tâche de prendre sa place derrière le centre, ce qui signifie que l’athlète de 29 ans effectuait son quatrième départ en carrière dans le circuit Goodell.

Le remplaçant n’a pas mal fait, mais il n’a pas été en mesure de suivre la cadence de ses rivaux. Mannion a réussi 61,1% des passes qu’il a tentées pour 189 verges et un touché.

De son côté, le quart Aaron Rodgers a maintenu un taux de réussite de 76,3% pour 288 verges et deux majeurs. Sa cible favorite a été Davante Adams, qui a attrapé 11 relais pour 136 verges et un touché. Le porteur de ballon A.J. Dillon a aussi trouvé la zone payante à deux reprises.

Avec ce gain et la défaite des Cowboys de Dallas, les Packers sont dorénavant assurés du premier rang dans la NFC. Cela leur assure une semaine de congé pour le premier tour éliminatoire et l’avantage du terrain pour tous les matchs qu’ils disputeront lors de l’après-saison.