Canadiens de Montréal

Un autre joueur des Canadiens soumis au protocole

Publié | Mis à jour

Les quelques vétérans restants au sein de la formation du Canadien de Montréal ont dû, bien malgré eux, assumer chacun un rôle de mentor accru dans les derniers jours.

En raison des blessures et des nombreux cas positifs à la COVID-19 qui affligent une grande majorité des patineurs de l’équipe habituelle, l’organisation montréalaise a été forcée de rappeler plusieurs jeunes joueurs de ses filiales, dont certains comptant très peu ou même aucune expérience dans la Ligue nationale (LNH).

Voyez le point de presse de Dominique Ducharme dans la vidéo principale.

En regardant du côté des défenseurs en uniforme jeudi contre les Hurricanes de la Caroline, le Québécois David Savard, à lui seul, compte plus de matchs d’expérience dans le circuit Bettman (644) que les cinq autres, soit Brett Kulak (289), Alexander Romanov (86), Sami Niku (65), Kale Clague (40) et Corey Schueneman, qui en totalisent 482.

Ces joueurs inexpérimentés ne sont pas non plus placés dans les meilleures dispositions, eux qui doivent jouer plusieurs minutes, parfois contre les meilleurs éléments adverses. Et ils se retrouvent dans une équipe qui a perdu neuf de ses 10 derniers matchs et qui croupit dans les bas-fonds du classement de la LNH, plus précisément au 31e et avant-dernier rang, en vertu d’une récolte de 18 points en 33 matchs.

«C’est notre responsabilité en ce moment. Ce ne sont pas des moments faciles, des fois, c’est aussi dur pour ces jeunes-là, d’entrer dans la ligue et être dans une situation pas idéale pour que tout le monde ait du succès.»

«Il faut juste rester fort en tant que groupe et se tenir ensemble. Comme on l’a dit, on a des gros défis en avant de nous à cause du nombre de blessés, à cause des cas de COVID-19, des choses comme ça, a dit Savard en conférence de presse, vendredi. Il faut juste rester positif, essayer de montrer le bon exemple et de jouer de la bonne façon.»

Point de presse - David Savard -

Pas facile

Les hommes de Dominique Ducharme auront effectivement un gros défi à relever samedi, lorsqu’ils visiteront les Panthers de la Floride au BB&T Center. Ces derniers ont écrasé les champions en titre, le Lightning de Tampa Bay, par la marque de 9 à 3, jeudi. Par le fait même, les hommes de l’entraîneur-chef par intérim Andrew Brunette ont signé un 16e gain en 19 tentatives dans leur amphithéâtre cette saison.

«C’est certain qu’il faut être à notre [meilleur]. Il faut que tout le monde soit vraiment à leur meilleur, a affirmé Ducharme. On l’a montré quand même à Tampa, on est allé chercher un point, peut-être même qu’on aurait dû en mériter deux. [...] Je pense qu’on peut être compétitif.»

Après le match contre les Panthers, le Canadien sera en pause pour plus d’une dizaine de jours, puisque leurs quatre duels initialement prévus au Centre Bell, entre le 4 et le 10 janvier, ont été reportés.

-Absent du match contre les Hurricanes en raison d’un virus qui n’était pas la COVID-19, le Québécois Jonathan Drouin devrait être à son poste contre les Panthers.

Une chance aussi inusitée qu’inattendue pour Cam Hillis

Cam Hillis pourra se targuer d’avoir visité un peu le Québec même en temps de pandémie depuis le début de la campagne 2021-2022.

Retranché du camp d’entraînement du Canadien au début du mois d’octobre, l’attaquant a été rétrogradé une nouvelle fois par le Rocket de Laval, quelques jours plus tard. Hillis a ainsi commencé la saison avec les Lions de Trois-Rivières, où il a amassé trois mentions d’aide en six matchs avant d’être promu à la Ligue américaine. À Laval, l’athlète de 21 ans a amassé quatre points en huit duels avant de faire le saut dans la Ligue nationale (LNH).

En moins de deux mois, le choix de troisième tour (66e au total) du CH en 2018 a réussi un petit tour de force en passant de la Premier AA Hockey League (ECHL) à la Ligue nationale (LNH). Même s’il reconnaît que les circonstances ont joué en sa faveur, Hillis compte tirer le plus d’expérience possible de cette situation.

«La saison n’est jeune que de quelques mois, mais je sens avoir déjà vécu beaucoup de choses. [...] Je profite simplement de chaque journée ici et j’essaie d’en apprendre le plus de chacun des gars.»

Point de presse - Cam Hillis -

À l’image de Brandon Baddock, qui a joué son premier match dans la LNH contre les Hurricanes, Hillis pourrait faire ses premiers pas dans la meilleure ligue au monde, samedi. Ce scénario est toutefois relatif à la présence ou non de Brendan Gallagher, qui s’est blessé jeudi. Son cas est incertain. selon l’entraîneur-chef Dominique Ducharme.

«J’essaie simplement d’avoir du plaisir. Je joue mon meilleur hockey quand j’ai du plaisir, a avoué Hillis. C’est plaisant simplement d’être ici, d’être sur la glace avec ces gars-là, de me sentir confortable et de faire quelques jeux. Ça me redonne beaucoup confiance.»

«Ce sera une occasion pour lui de voir le niveau de jeu et où il en est dans son cheminement, a ajouté Ducharme. À un certain moment, il retournera à Laval, sachant ce qu’il a besoin de faire pour revenir à ce niveau et s’établir comme un joueur régulier dans la LNH. Pour nous, ce sera aussi une occasion de l’évaluer.»

-Brandon Baddock a vu son nom placé sur la liste des joueurs non disponibles en raison de la COVID-19, vendredi.

Point de presse - Samuel Montembeault -