Crédit : Photo AFP

LNH

Le Lightning a su vaincre l’adversité

Publié | Mis à jour

Les Rangers de New York avaient rendez-vous avec le Lightning de Tampa Bay, vendredi, et leur entraîneur-chef Gerard Gallant a rappelé que tout n’a pas été rose pour l’organisation floridienne avant sa montée vers les sommets de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Gallant a eu l’occasion d’affronter souvent les «Bolts» quand il dirigeait les Panthers de la Floride, entre 2014 et 2016. Les blessures, les transactions et les insuccès imprévus font partie des obstacles auxquels les organisations sportives professionnelles doivent faire face. Celles parvenant à trouver des solutions et à tirer des leçons de ces mésaventures réussissent tôt ou tard à se démarquer, selon lui.

Ainsi, l’ancien joueur a évoqué le parcours parfois cahoteux du Lightning au milieu de la décennie précédente. Tampa Bay a vécu une décroissance dans ses performances après avoir atteint la finale de la Coupe Stanley 2015. Le printemps suivant, il a subi l’élimination au troisième tour face aux Penguins de Pittsburgh, pour ensuite rater les séries 2017. Or, les voilà aujourd’hui doubles champions en titre.

«Ils formaient encore une bonne équipe par la suite. Ils apprenaient à gagner, j’imagine. Ils constituaient l’un des clubs de tête, puis ils ont eu quelques déceptions en séries leur ayant permis de s’améliorer et de devenir un groupe plus fort. Maintenant, ils sont au sommet», a expliqué l’instructeur-chef des Blueshirts au quotidien «New York Post».

«Ainsi, ils ont vécu 2-3 années difficiles, lorsqu’ils misaient sur une bonne équipe et qu’ils ont perdu. Ils ont appris de leurs insuccès et sont revenus en force dans les deux années subséquentes. Ils savaient que le talent était là, donc ils ont ajouté des gars de caractère comme [Barclay] Goodrow et [Blake] Coleman, tout comme d’autres joueurs de ce type, et cela a fait la différence pour eux.»

Des départs, mais la vie continue

Certes, Coleman évolue aujourd’hui avec les Flames de Calgary, tandis que Goodrow s’est joint aux Rangers. En revanche, cela n’empêche pas l’Éclair de dominer le classement général de la LNH avec 21 victoires et 46 points, le tout en dépit de l’absence de certains éléments. Andrei Vasilevskiy et Mikhail Sergachev se trouvent encore à l’écart en raison de la COVID-19, Nikita Kucherov est toujours blessé, mais l’équipe se débrouille pour continuer de récolter des points.

«Cette formation a eu beaucoup de controverses en 2021-2022 avec les blessures de leurs joueurs étoiles et tout le reste. Par contre, elle trouve le moyen de s’en sortir, a indiqué Gallant. Ils occupent la tête de la LNH à nouveau et [l’entraîneur-chef] Jon Cooper effectue du bon boulot avec son personnel pour que son club soit prêt à performer. Ils jouent dur, travaillent fort et c’est pourquoi ils ont remporté des coupes Stanley. Ce ne sont pas uniquement leurs habiletés, mais c’est aussi leur désir de gagner et leur façon de jouer chaque soir.»