Patric Laprade

Revue de l’année 2021 à la WWE

Revue de l’année 2021 à la WWE

Patric Laprade

Publié 30 décembre 2021
Mis à jour 30 décembre 2021

Amateurs de lutte, qui dit fin d’année, dit bilan de l’année. Or, à quelques heures du Nouvel An, je vous propose ma revue de l’année à la WWE.  

Lutteur de l’année: Roman Reigns 

Pour la deuxième année consécutive, le chef de la table est le lutteur de l’année à la WWE. Quelle année dominante il a eue. Que ce soit la fin de sa rivalité avec Kevin Owens, sa victoire sur Edge et Daniel Bryan à WrestleMania, celle sur John Cena à SummerSlam ou celle sur Brock Lesnar à Crown Jewel, il a conservé son titre Universel toute l’année. Il est la raison d’écouter SmackDown chaque semaine et de plus, le heel numéro un de la compagnie.  

Mentions honorables: Bobby Lashley, Big E 

Lutteuse de l’année: Becky Lynch 

Après une pause bien méritée à la suite de la naissance de sa fille, Becky est revenue pour surprendre Bianca Belair à SummerSlam. Depuis, elle a repris là où elle avait laissé et domine la division féminine de la WWE. Plus particulièrement, sa rivalité avec Charlotte Flair, de même que leur match à Survivor Series, ont certainement retenu l’attention. Même si elle est populaire pour une heel et qu’elle n’a lutté que le tiers de l’année, Big Time Becks a été l’un des points marquants de l’année 2021.  

Mentions honorables: Bianca Belair, Charlotte Flair 

Équipe de l’année: RK-Bro (Randy Orton et Riddle) 

La réaction de la foule lorsque Randy Orton a finalement accepté d’être le coéquipier de Riddle en est une dont je me souviendrai longtemps. Pendant des mois, ils ont eu les meilleurs segments à Raw. Champions depuis SummerSlam, ils ont une anti-chimie et un sens du timing tellement forts qu’ils arrivent à nous divertir de plusieurs façons. Et dans l’arène, n’en déplaise à certains, les deux livrent la marchandise.  

Mentions honorables: les Usos, MSK 

Match de l’année: WALTER c. Ilja Dragunov (NXT TakeOver 36, 22 août)  

C’est le match revanche que tout le monde attendait. Mais cette fois-ci, avec une foule en personne pour l’apprécier. Et je ne sais pas comment, mais ils ont réussi à offrir un meilleur match que celui d’octobre 2020, qui faisait partie de mes mentions honorables l’an dernier. Dragunov en est sortie avec le titre et fait maintenant partie des vedettes de NXT UK.  

Mentions honorables: Edge c. Seth Rollins (Crown Jewel), Big E c. Kevin Owens c. Drew McIntyre c. John Morrison c. King Nakamura c. Ricochet c. Seth Rollins c Riddle (Money in the Bank)  

Spectacle de l’année: Money in the Bank 

L’événement marquait le retour des foules de façon régulière à la WWE et il n’a pas déçu! Lorsqu’un événement contient des matchs comme Charlotte Flair contre Rhea Ripley, Roman contre Edge et le match MITB chez les hommes, sans parler du match par équipe entre les Mysterio et les Usos, on parle d’une solide carte de lutte. Et c’est sans compter le retour de John Cena à la toute fin. Vraiment, le meilleur que la WWE a produit cette année.  

Mentions honorables: Crown Jewel, NXT TakeOver: Vengeance Day 

Recrue de l’année: Bron Breakker 

Dès sa première présence lors du premier épisode de NXT 2.0, j’ai vu qu’il avait quelque chose de spécial. Il avait été le seul qui m’avait impressionné. Doté d’un bon physique, d’un charisme supérieur à la moyenne et d’une bonne base de lutte, il est le mélange parfait de son père et de son oncle, les frères Rick et Scott Steiner. Si seulement on pouvait lui donner le nom Steiner! On est clairement en train d’en faire la prochaine vedette de NXT. Et ça ne saurait tarder avant que Vince le veuille à Raw ou à SmackDown.  

Mentions honorables: Bad Bunny, Cora Jade 

Nouvelles marquantes de l’année: la signature de Kevin Owens, les coupes budgétaires et encore la COVID 

Commençons tout de suite avec le négatif. 

La COVID a encore fait des siennes en 2021.  

Cela aura pris plus de six mois avant que la WWE puisse présenter des événements devant public de façon régulière. Et comme si ce n’était pas assez, elle est revenue, avec son variant et sans invitation, à la fin de l’année, privant encore une fois les Québécois d’un spectacle. Je souhaite vraiment pouvoir passer à autre chose dans ma revue de l’année 2022.  

Continuons dans le négatif. J’aime ça finir sur une bonne note.  

Les fameuses coupes budgétaires de la WWE. 

Cette raison notoire donnée à tous ceux et celles que la WWE congédie et bon Dieu qu’il y en a eus en 2021. On parle de plus de 80 talents qui ont passé dans le tordeur. C’est du jamais vu! Du nombre, on dénote les Aleister Black, Bray Wyatt, le Hit Row au complet, Braun Strowman, Nia Jax, Bobby Fish, Bronson Reed, Ember Moon, John Morrison, Lana, Mickie James, les IIconics, Ruby Riott, ainsi que les Québécois, Matt Lee, Jeff Parker, Raymond Rougeau et Jean Brassard. Si on ajoute à cette liste des gars qui ont décidé de ne pas signer un nouveau contrat avec la compagnie, tels que Bryan Danielson et Kyle O’Reilly, et ça commence à faire du monde à la messe de minuit! Vince McMahon, Bruce Pritchard, Johnny Ace et Kevin Dunn ont fait le ménage en 2021, particulièrement à NXT où les vestiges de Triple H se font de plus en plus rares. En espérant qu’on puisse honorer plus de contrats en 2022, surtout après que la compagnie aura fait une année record en termes de revenus et de profits.

Bon. Finalement, le positif!

Et le positif en 2021, du moins pour le Québec, a un nom: Kevin Owens! 

Les dernières semaines ont été marquées par l’annonce de la signature de la fierté de Marieville avec la WWE. Son précédent contrat devait se terminer le 31 janvier. De ce qu’on en sait (les contrats à la WWE ne sont pas d’ordre public), ce serait un contrat de trois ans d’une valeur oscillant entre deux et trois millions par année. C’est du bel argent ça! Et c’est surtout pleinement mérité.  

KO est l’un des plus constants à la WWE. Qu’il soit dans une rivalité avec Roman Reigns ou avec Happy Corbin, il trouve le moyen de livrer la marchandise et de se faire remarquer. C’est la marque d’un grand lutteur.  

Owens a eu une belle année, marquée entre autres par un match contre son ami et compatriote, le Montréalais Sami Zayn à WrestleMania. De plus, depuis quelques semaines, sa chimie avec Seth Rollins est l’une des choses les plus intéressantes à Raw. Vraiment, cette prolongation de contrat est un bon coup pour la WWE, mais aussi pour Kevin, qui a avoué que la décision était facile à prendre puisque c’était la meilleure pour sa famille. Ah la famille. Tellement importante pour Owens. Et tant mieux! C’est rafraîchissant et tout à son honneur. Longue vie à Kevin Owens! 

22 prédictions pour 2022 

Voici un exercice qui m’amuse chaque année. Je regarde dans ma boule de cristal et j’y vais de mes prédictions pour la prochaine année. En 2019 j’avais frappé pour 0.333, en 2020 pour seulement 0.250, mais l’an dernier j’ai frappé fort avec 0.476, soit 10 bonnes prédictions sur 21. Entre autres, j’avais prédit le retour de Seth Rollins au Rumble et un match entre Kevin Owens et Sami Zayn dans un événement majeur.  

Combien vais-je en avoir cette année? Quelles sont vos prédictions?   

  • Kevin Owens remportera un titre   
  • Bron Breakker fera ses débuts sur l’alignement principal  
  • Dominik Mysterio va affronter son père  
  • Roman Reigns va affronter Brock Lesnar à WrestleMania   
  • Bayley sera de retour lors du Raw d’après-Mania  
  • Asuka sera de retour au Royal Rumble  
  • Cora Jade va remporter le titre féminin de NXT  
  • Alexa Bliss sera de retour avant le Royal Rumble  
  • Aux Anti-Pods de la Lutte, Kevin Raphaël et moi allons faire un enregistrement live devant public  
  • Nous verrons The Rock dans un ring de la WWE  
  • Roman Reigns va battre le record de Brock Lesnar pour le plus long règne de champion Universel  
  • Les Street Profits vont devenir heels  
  • Becky Lynch va faire la finale d’un des deux soirs de WrestleMania   
  • Miz et Maryse vont affronter Edge et Beth Phoenix   
  • Je vais travailler au moins une fois avec Raymond Rougeau à TVA Sports  
  • Shane McMahon fera un retour  
  • Sasha Banks va remporter le Royal Rumble  
  • Sonya Deville fera un vrai match de lutte   
  • Brock Lesnar va remporter le Royal Rumble  
  • Samoa Joe sera de retour au Royal Rumble  
  • Les frères Creed vont remporter les titres par équipe de NXT  
  • WALTER luttera à Raw ou à SmackDown   

En conclusion 

Comme je l’annonçais hier sur les réseaux sociaux, je suis très fier que notre émission Raw à TVA Sports, le podcast les Anti-Pods de la Lutte, ainsi que mes blogues sur le TVA Sports.ca soient renouvelés pour l’année 2022.  

Nous franchirons donc le cap des cinq ans, ce que je n’aurais jamais pu imaginer!  

Je vais donc vous retrouver dans les prochaines semaines avec d’autres blogues, alors qu’il me fait toujours plaisir de partager ma passion avec vous chers lecteurs.   

D’ici là, je vous souhaite une belle et bonne année 2022. Bonheur, prospérité et santé. Beaucoup de santé. L’an dernier, je disais que 2021 ne pourrait être pire que 2020. Bon. Je me suis peut-être trompé. Mais pas deux années consécutives. Alors, dites-vous que 2022 ne pourra être pire que 2021!  

Ne manquez pas la lutte WWE Raw, à l’antenne de TVA Sports, tous les mercredis en fin de soirée avec Kevin Raphaël et moi-même, Pat Laprade. Pour plus de détails sur l’heure de diffusion et sur les rediffusions, consultez la grille horaire de TVA Sports. De plus, ne manquez pas notre baladodiffusion hebdomadaire les Anti-Pods de la Lutte sur QUB Radio, disponible tous les jeudis sur QUB, TVA Sports, iTunes, Google Play, Spotify et Stitcher.    

Pour me joindre, vous pouvez le faire par courriel (patric_laprade@videotron.ca) sur Facebook, Twitter ou Instagram.  

Sur ce, je vous dis à bientôt, c’est un rendez-vous!