Crédit : COURTOISIE/LES ACTUALITÉS/AGENCE QMI

Hockey

Les sports intérieurs suspendus au Québec

Publié | Mis à jour

La pandémie de COVID-19 et du variant Omicron vient une nouvelle fois embêter tous ceux qui s’adonnent à des activités sportives, jeunes et moins jeunes.

«Les sports intérieurs ne pourront plus être permis», a simplement prononcé le premier ministre du Québec François Legault, jeudi, au moment de s’adresser à la population.

En plus de toutes les mesures annoncées, incluant le couvre-feu et l’interdiction des rassemblements privés à compter de vendredi partout dans la province, il sera difficile d’opter pour le sport comme exutoire.

Selon un document du gouvernement offrant quelques détails, il est précisé que les sports intérieurs sont «suspendus à moins d’être pratiqués par une personne seule ou par les occupants d’une même résidence». Une personne résidant seule pourra par ailleurs prendre part à une activité sportive avec une autre personne.

Concernant les sports à l’extérieur, comme le ski alpin ou la motoneige, il a été statué que les centres seront accessibles pour se réchauffer ou pour aller aux toilettes. Évidemment, puisque les salles à manger des restaurants doivent fermer, aucun service alimentaire ne sera disponible, mais les commandes pour emporter seront permises.

Hockey mineur

Si les annonces effectuées par le gouvernement Legault constituent une bien mauvaise nouvelle pour les joueurs de hockey, il y a lieu de préciser que Hockey Québec avait déjà annoncé la suspension des matchs de ligues jusqu’au 9 janvier inclusivement. Les entraînements étaient toutefois permis jusqu'ici.

Hockey Québec disait alors souhaiter, avec cette décision, «participer à l’effort collectif pour freiner la propagation du virus, tout en permettant à nos jeunes de demeurer actifs».