Canadiens de Montréal

Une situation absurde

Publié | Mis à jour

Avec un seul trio, celui de Sebastian Aho au centre de Nino Niederreiter et Teuvo Teravainen, les Hurricanes avaient une masse salariale de 19,11 millions. À la fin du match, le Canadien avait 19 joueurs et une enveloppe budgétaire de 18,903 millions.

Brendan Gallagher, le plus haut salarié du CH à 6,5 millions en uniforme au PNC Arena de Raleigh, a passé la troisième période à l’infirmerie en raison d’une blessure au bas du corps.  

Sur papier, on parlait donc d’un duel très inégal entre les «Canes» et le Tricolore. Il n’y a pas eu de surprise. Les Hurricanes l’ont logiquement emporté 4 à 0. 

Si le Canadien (7-22-4) a joué avec cœur contre le Lightning à Tampa malgré une tonne de blessés et de joueurs sur le protocole de la COVID-19, l’équipe de Dominique Ducharme a manqué d’énergie pour recréer un tel scénario. Mais il y avait aussi un manque de talent, pur et simple. 

Décourageant  

Cédric Paquette a probablement dit tout haut ce que ses coéquipiers pensent depuis plusieurs jours. 

Point de presse - Cédric Paquette -

«Ce n’est pas l’idéal, a admis Paquette. Je regardais la chambre. Ça n’a pas de bons sens. On a quand même bien joué à cinq contre cinq. Ça commence à être difficile de voir les gars tomber au combat, ça ne devient pas évident.» 

«C’est démoralisant, a-t-il poursuivi. On ne veut pas chialer. On veut être ici, avoir la chance de jouer dans la LNH. Il manque un peu de talent dans la formation. Ça devient dur à regarder. On se demande à combien de cas la LNH va nous arrêter.» 

Face aux Hurricanes, le CH a joué un match de la LNH malgré la présence de 12 joueurs sur le protocole de la COVID-19. Artturi Lehkonen a reçu son congé du protocole, mais il n’est toujours pas avec l’équipe. On devrait donc parler de 13 absents. 

La LNH tient mordicus à poursuivre sa saison. Gary Bettman a besoin d’argent pour regarnir les coffres du circuit, mais l’intégrité du sport devient aussi un enjeu quand il y a autant d’absents.