Canadiens de Montréal

Le CH à Tampa avec son équipe B

Publié | Mis à jour

Il y a un peu plus de cinq mois, le Canadien partait pour Tampa afin d’y disputer le cinquième match de la finale de la Coupe Stanley. 

À ce moment, l’ouragan Elsa menaçait de frapper fortement cette ville qui abrite le quartier historique de Ybor City et le célèbre Bern’s steak house. 

• À lire aussi: Ducharme fait une mise à jour sur Price

• À lire aussi: Cinq joueurs du CH ajoutés au protocole

Il y avait eu de gros vents et de la grosse pluie à Tampa, mais ce n’était pas assez pour chambouler les plans du 7 juillet. Ce soir-là, le Lightning avait signé un quatrième gain en cinq matchs en l’emportant 1 à 0 pour éliminer le CH et gagner la Coupe Stanley pour une deuxième année d’affilée. 

Le mois de juillet reste bien loin dans les souvenirs. Mais ce n’était pas il y a une décennie. Moins de six mois plus tard, le Tricolore a encore une fois sauté dans un avion en direction de la Floride avec des doutes à chasser. Cette fois, ça n’a rien à voir avec Dame nature. 

Le danger est celui qui paralyse le monde entier depuis près de deux ans, la Covid-19. 

Neuf cas positifs

Avant la pause de Noël, le Canadien avait écrit les noms de quatre joueurs sur le protocole de la Covid-19 : Artturi Lehkonen, Laurent Dauphin, Mike Hoffman et Tyler Toffoli. 

Il y avait un espoir de voir une accalmie avec la pause des activités dans la LNH. Mais ce n’était qu’un espoir. Au premier entraînement depuis le 18 décembre, Dominique Ducharme avait probablement le sentiment de se retrouver au troisième jour du camp en dirigeant le groupe B. 

De quatre joueurs, il y a maintenant neuf joueurs sur le protocole. Le gardien Jake Allen, les défenseurs Jeff Petry, Ben Chiarot, Joel Edmundson et Chris Wideman ont aussi fait leur apparition sur cette liste. Éric Raymond, l’entraîneur des gardiens, a également été touché par cette vague de contagion.

Dans le camp du Lightning, le portrait n’est pas plus rose. Jon Cooper ne dirigera pas les activités de son équipe, tout comme son adjoint, Rob Zettler. Chez les joueurs, les gardiens Andreï Vasilevskiy et Brian Elliott ont reçu des tests positifs, tout comme le défenseur Mikhaïl Sergachev et les centres Anthony Cirelli et Pierre-Édouard Bellemare. 

«Comme je l’ai dit avant, on contrôle ce qu’on peut contrôler, a dit Ducharme. Je n’ai pas reçu d’autres indications de la LNH. On sort d’un entraînement et notre avion part à 14h00. On se prépare comme si on a un match mardi soir. Mais on est conscients qu’on doit s’adapter pratiquement d’heure en heure. Il pourrait y avoir d’autres cas au sein de l’équipe.»

«On doit bloquer ça, a poursuivi Ducharme. Quand on embarque sur la glace pour un entraînement ou un match, on a 20 joueurs sur la glace. On doit trouver des façons pour rester le plus compétitif possible. La situation change tellement rapidement.» 

La LNH n’a pas instauré un chiffre plancher afin d’annuler un match. Mais il y a encore eu des rencontres placées sur pause pour les prochains jours. Les Blue Jackets ne visiteront pas les Blackhawks mardi soir à Chicago, comme le jour suivant les Penguins n’affronteront pas les Maple Leafs à Toronto et les Bruins ne joueront pas contre les Sénateurs à Ottawa. 

« Moi, je n’ai pas reçu cette information, je ne sais pas s’ils ont placé un chiffre fixe pour le nombre maximum de cas positifs, a répliqué Ducharme. Comme je le dis, on s’adapte toutes les heures. Quand on est sur la route aux États-Unis, ça devient encore plus délicat. On espère que ceux qui montent dans l’avion resteront négatifs. »

Des déplacements

Il n’y a pas une solution magique pour contrer une éclosion. Mais les voyages et les rassemblements ne sont en rien des facteurs atténuants. Brendan Gallagher et David Savard ont confié que plusieurs joueurs de l’équipe ont choisi de voyager afin de retrouver leurs familles pour Noël. 

«Je ne sais pas où les gars sont partis, a répliqué Gallagher. Je suis parti pour Vancouver afin de voir la famille. Il y a des joueurs qui ont voyagé, d’autres sont restés à Montréal. Nous restions prudents. Nous voulions les voir, mais nous voulions rester prudents à la fois.»

«Moi je suis resté à Montréal, c’était plus simple, a rajouté Savard. On a fait attention pour notre famille avant Noël et c’était la même chose pour les gens venus nous visiter pour soirée de Noël. On essaie de rester le plus vigilant possible avant les Fêtes pour ne pas attirer la Covid.»

Ducharme a eu le mot de la fin avec cette déclaration. 

«On sait que c’est une mauvaise période pour tout le monde. Dans le monde aussi. On espère qu’on ne sera pas encabané trop longtemps, qu’on pourra reprendre une certaine normalité rapidement. Ce n’est pas unique à nous, c’est un peu partout.»

Les trios et paires défensives à l'entraînement     

Jonathan Drouin - Nick Suzuki - Brendan Gallagher
Cédric Paquette - Michael Pezzetta - Lukas Vejdemo
Alex Belzile - Jake Evans - Jesse Ylonen
Rafaël Harvey-Pinard - Ryan Poehling - Cole Caufield
Paul Byron - Cam Hillis - Brandon Baddock

Alexander Romanov - David Savard
Brett Kulak - Kale Clague
Corey Schueneman- Sami Niku

Samuel Montembeault
Cayden Primeau
Michael McNiven