Crédit : AFP

LNH

COVID-19: le Lightning également touché

Publié | Mis à jour

Dans le camp du Lightning, le portrait n’est pas plus reluisant que chez le Canadien. À l’instar du Tricolore, les Floridiens sont privés de leurs deux premiers gardiens puisque, au cours des derniers jours, Andrei Vasilevskiy et Brian Elliott ont reçu des résultats positifs à des tests de la COVID-19.

La situation est à ce point inusitée que Franz Jean, l’entraîneur des gardiens, a dû revêtir son équipement lors de l’entraînement de lundi. L’ancien porte-couleurs des Aigles bleus de l’Université de Moncton ne devrait pas à affronter les tirs du Canadien.

En conférence de presse, Derek Lalonde, qui remplace Jon Cooper, également aux prises avec la COVID, a indiqué que deux gardiens de la Ligue américaine allaient être rappelés. Au moment de rencontrer les médias, de façon virtuelle, Lalonde ne pouvait avancer le nom des deux portiers puisque le Crunch de Syracuse, la filiale du Lightning, est également aux prises avec une éclosion de COVID. Ce sont finalement le Québécois Maxime Lagacé et Hugo Alnefelt qui ont rejoint le Lightning.

Mikhaïl Sergachev Anthony Cirelli, Pierre-Édouard Bellemare et Andrej Sustr sont les autres joueurs du Lightning dont le nom apparait sur la liste des touchés par le virus. La contagion s’est même propagée jusque chez les entraîneurs. Pour un deuxième match de suite, Cooper ne sera pas derrière le banc de son équipe, tout comme son adjoint, Rob Zettler.

Stamkos veut continuer

Devant pareille hécatombe, ils sont plusieurs à se demander si la LNH ne devrait pas prolonger la suspension de ses activités.

«Ce n’est pas la situation idéale, mais je n’ai pas l’impression qu’elle va changer au cours des prochaines semaines, a indiqué Steven Stamkos. Tu ne peux pas reporter des matchs continuellement. Nous avons déjà joué des saisons qui se sont étirées jusque pendant l’été. On a annulé notre présence aux Olympiues, donc ça nous donne une fenêtre pour insérer des matchs.»

«Si on peut le faire de façon sécuritaire, il faut jouer des matchs. Si les gars sont vaccinés ou ont obtenu leur troisième dose, habituellement, ils sentent très bien même s’ils testent positifs», a ajouté le capitaine du Lightning.

Point s’approche d’un retour

Si le Lightning sera privé de quelques grosses pointures en raison de la COVID, il pourrait retrouver l’un de ses principaux soldats. Sur la touche depuis le 21 novembre en raison d’une blessure au haut du corps, Brayden Point pourrait réintégrer la formation après avoir raté les 14 derniers matchs.

«Ça s’en vient, a-t-il mentionné sans toutefois confirmer qu’il affronterait le Canadien. Je suis un peu rouillé, mais je me sens bien. C’était excitant d’enfin prendre part à un entraînement complet.»

Au moment où est survenue sa blessure, le joueur de centre avait récolté 13 points, dont sept buts, en 16 matchs.

«S’il joue demain (mardi soir), on s’attend à ce que son impact soit important. Il apportera de l’énergie à notre attaque massive», a indiqué Lalonde.

En 14 matchs sans Nikita Kucherov (il n’a disputé que les trois premiers matchs de la saison) et Point, le Lightning a maintenu un dossier de 11-2-1, la meilleure fiche du circuit au cours de cette période.

Une belle preuve que la profondeur n’est pas un problème au sein de cette organisation.