Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Canadiens de Montréal

CH: un premier entraînement en près de 2 semaines

Publié | Mis à jour

Il y a toujours l’espoir de relancer la saison dans la LNH à partir du 28 décembre. Mais l’ennemi reste toujours le même avec la COVID-19 et la flambée des cas positifs en raison du variant Omicron.

Au lendemain de Noël, les Canadiens ont profité d’un congé d’entraînement. Il y avait une seule activité au programme : subir un test de dépistage pour tous les joueurs, les entraîneurs et les membres de l’équipe.

À moins d’un revirement de situation à la dernière minute, Dominique Ducharme sautera sur la glace du complexe d’entraînement à Brossard lundi matin pour y tenir un premier entraînement depuis le matin du 16 décembre, date du dernier match de l’équipe. Ce soir-là, le CH avait signé un rare gain de 3 à 2 en tirs de barrage contre les Flyers de Philadelphie dans un Centre Bell complètement désert.

Après l’entraînement matinal, le Tricolore a comme plan de s’envoler pour Tampa. À l’horaire, il y a trois rencontres dans le sud des États-Unis avec des duels contre le Lightning (28 décembre), les Hurricanes (30 décembre) et les Panthers (1er janvier).

«De ma compréhension, les matchs à l’horaire seront maintenant joués», a prédit Lou Lamoriello, le directeur général des Islanders de New York.

Lamoriello, qui est considéré comme le parrain des DG de la LNH, a fait cette déclaration lors d’une conférence téléphonique avec les collègues de New York.

«La LNH ne peut contrôler les règles des gouvernements, que ce soit au Canada ou à l’intérieur de certaines provinces, a-t-il poursuivi. Tout ce que la LNH peut faire, c’est de réagir aux différentes restrictions. Je crois que la LNH fait tout en son possible pour garder une bonne communication avec les gouvernements.»

Deux gardiens sur la touche

Pour son premier arrêt d’un voyage de trois rencontres, le CH croisera une équipe qui a perdu quelques soldats en raison du coronavirus.

Le Lightning a inscrit les noms des gardiens Andreï Vasilevskiy et Brian Elliott, du défenseur Mikhaïl Sergachev et du centre Pierre-Édouard Bellemare sur le protocole de la LNH pour la COVID-19. Rob Zettler, un entraîneur adjoint, se retrouvera également sur la touche pour les dix prochains jours. Zettler a subi le même sort que Jon Cooper, qui se retrouve aussi sur cette fameuse liste.

Dans le camp du Tricolore, Artturi Lehkonen, Mike Hoffman et Laurent Dauphin ne feront pas le voyage en raison de ce satané virus.

L’escouade de réserve

Elliotte Friedman, du réseau Sportsnet, a reçu comme information que les dirigeants de la LNH réinstaureront le concept de l’équipe de réserve (taxi squad). Afin de lutter contre l’explosion des cas positifs à la COVID-19, les 32 équipes de la LNH auront la possibilité d’ajouter six joueurs sur une équipe de réservistes.

Cette règle resterait en place jusqu’à la pause du match des étoiles, soit au début du mois de février.

Il y aurait d’autres modifications aux règlements afin d’aider les équipes à poursuivre la saison dans un contexte difficile.

Les formations qui risqueraient de ne pas pouvoir compter sur un minimum de deux gardiens, six défenseurs et douze attaquants pourraient réaliser des rappels d’urgence, à condition que les joueurs rappelés gagnent un salaire de 1 million $ ou moins.

Encore quelques matchs repoussés

En fin de soirée, la LNH a annoncé que trois rencontres supplémentaires avaient été décommandées. Il s'agit du duel entre les Blue Jackets de Columbus et les Blackhawks de Chicago, le 28 décembre, et ceux du lendemain opposant les Penguins de Pittsburgh aux Maple Leafs de Toronto et les Bruins de Boston aux Sénateurs d'Ottawa.

Les cas positifs pour le Lightning

  • Andreï Vasilevskiy : Gardien
  • Brian Elliott : Gardien
  • Mikhaïl Sergachev : Défenseur
  • Pierre-Édourard Bellemare : Centre
  • Jon Cooper : Entraîneur en chef
  • Rob Zettler : Adjoint

Les cas positifs pour les Canadiens

  • Mike Hoffman : Ailier
  • Laurent Dauphin : Centre
  • Artturi Lehkonen : Ailier