NBA

Stephen Curry est comme le bon vin

Publié | Mis à jour

Les admirateurs du joueur-vedette Stephen Curry et des Warriors de Golden State sont certes rassurés et bien satisfaits : tout est revenu à la normale dans le camp de l’équipe californienne après deux saisons plutôt ardues.

Habitués à la victoire entre 2012 et 2019, années durant lesquelles ils ont empoché trois titres de la NBA et participé cinq fois à la finale, les Guerriers ont vécu l’enfer en 2019-2020, amassant seulement 15 gains. Au cours de la dernière campagne, ce fut nettement mieux - un dossier de 39-33 -, mais insuffisant pour accéder aux séries éliminatoires. Aussi, ils ont pris les grands moyens pour ne pas vivre d’autres déceptions en 2021-2022. Avec 26 triomphes en 32 sorties, Golden State lutte avec les Suns de Phoenix pour le sommet du classement général; les deux formations ont d’ailleurs rendez-vous samedi en Arizona.

Pour revenir à Curry, il fait oublier certes ses ennuis de la fin octobre 2019. Une sérieuse blessure à la main gauche avait ruiné les plans des siens à l’époque, mais le vétéran de 33 ans est digne de son statut de septuple invité au match des étoiles. Cette saison, il a inscrit au moins une trentaine de points dans 12 parties et jeudi, il a offert une performance exceptionnelle avec 46 points pour aider les Warriors à vaincre les Grizzlies de Memphis 113 à 104.

En fin de semaine, il aura l’occasion d’atteindre le plateau des 3000 tirs de trois points réussis en carrière; il lui en manque six pour réaliser l’exploit. Mais avant tout, il se concentre sur son travail.

«Je ne perds jamais confiance, je continue d’effectuer ce que je fais et je travaille sur mon jeu. Je garde une bonne perspective sur le portrait d’ensemble. Quand vous avancez dans votre carrière, vous voyez mieux comment les adversaires se défendent contre vous et il faut apporter des ajustements», a déclaré Curry en point de presse, lui qui avait maintenu un pourcentage d’efficacité inférieur à 40 % à l’extérieur de l’arc dans ses quatre sorties précédentes.

Seul au sommet

Curry n’a pas à s’inquiéter pour sa couronne des tireurs de trois points. Meneur incontesté de tous les temps, il devance Ray Allen (2973) et Reggie Miller (2560). Encore actif, James Harden, des Nets de Brooklyn, est quatrième avec 2509 lancers du genre. Kyle Korver complète le top 5 avec un total de 2450.

Cette saison, le joueur des Warriors occupe aussi le deuxième rang de la NBA avec une récolte moyenne de 27,7 points par match.