Crédit : AFP

Soccer

La Juventus se paie le FC Bologne

Publié | Mis à jour

La Juventus (6e) est allée s'imposer avec sérieux à Bologne (2-0) pour rester au contact de l'AS Rome (5e), qui a signé sur le terrain de l'Atalanta Bergame (4-1) le meilleur match de la nouvelle ère Mourinho, samedi lors de la 18e journée.  

Sans Federico Chiesa ni Paulo Dybala, toujours à l'infirmerie, les Bianconeri se sont imposés sous une brume épaisse grâce à un but rapide d'Alvaro Morata (6e) et une frappe déviée de Juan Cuadrado (69e) alors que Bologne poussait en seconde période pour égaliser. 

"Quand on joue avec cette attitude, qu'on met sur le terrain du sacrifice, des courses et de la technique, on obtient ces résultats. Mais on ne doit pas regarder les autres, on ne doit regarder que nous", a commenté Leonardo Bonucci, alors que la Juve, avec 31 points, revient provisoirement à cinq longueurs du Top 4.  

Appliqués, les Turinois ont conquis un succès bienvenu après les points lâchés à Venise (1-1), même s'ils n'ont pas vraiment été emballants dans le jeu.  

Moise Kean, notamment, court après un but en championnat depuis deux mois. Ce qui pourrait conforter les dirigeants turinois dans une volonté de dénicher un attaquant supplémentaire lors du mercato hivernal.  

Au contraire des Bianconeri, la Roma a été brillante à Bergame, avec un Tammy Abraham doublement buteur et un Jordan Veretout déterminant. Elle a signé un match quasi-parfait, épargnée cette fois par son indiscipline, son manque de réussite ou des décisions arbitrales contraires.  

José Mourinho a salué l'"esprit fantastique" de ses joueurs: "Cette victoire est un grand pas en avant au niveau de la mentalité", a estimé le technicien portugais sur DAZN. 

"Quelle victoire!" 

L'ouverture du score dès la première minute, sur une percée plein axe d'Abraham, a posé les bases du succès romain. Les Giallorossi se sont ensuite installés bas, défendant à onze et sortant avec détermination en contre, ressemblant enfin aux équipes qu'affectionne l'ex-coach de Chelsea et l'Inter Milan. 

Nicolo Zaniolo, pas avare d'efforts pour défendre, a inscrit son premier but de la saison en championnat pour faire le break, servi en profondeur par Veretout (27e).  

L'Atalanta Bergame a réduit le score juste avant la pause grâce à un tir de Luis Muriel dévié par Bryan Cristante (45+1e) et pensait même avoir égalisé à la 69e minute sur corner. Mais le but a finalement été refusé pour un hors-jeu, ce qui a mis hors de lui Gian Piero Gasperini dans la mesure où le joueur signalé (Palomino) n'est pas celui qui a marqué. 

"On jouait bien et cela s'est joué sur un épisode. C'est une folie d'annuler ce but", a pesté l'entraîneur de la "Dea". 

Car la Roma s'est ensuite envolée avec Veretout à la manoeuvre, à l'origine des buts de Chris Smalling (72e) puis Abraham (82e). 

"Quelle victoire! Beaucoup de gens disaient que ce serait mission impossible, c'est la plus belle victoire de la saison", s'est félicité le jeune attaquant anglais. 

Ce coup de frein de l'Atalanta (3e), après six victoires, rapproche davantage l'Inter Milan du titre honorifique de champion d'hiver. Il sera dans la poche des Intéristes dès dimanche soir si l'AC Milan (2e) est battu par Naples (4e) en clôture de cette 18e journée.