Crédit : Photo AFP

Sports aquatiques

Du jamais vu pour Natation Canada

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après seulement deux jours de compétition sur six à Abou Dabi, le Canada compte cinq médailles à sa récolte, dont trois d’or, ce qui représente déjà la meilleure performance du pays dans une édition des Championnats du monde de natation en petit bassin.

Vendredi, Maggie MacNeil a foncé vers le mur pour donner au Canada la médaille d’or au relais 4 x 50 m libre mixte. Joshua Liendo, Yuri Kisil et Kayla Sanchez avaient nagé avant elle. Ainsi, MacNeil a rattrapé deux nageurs durant le dernier segment de la course, et sa touche au mur dans le couloir 1 a permis au Canada d’inscrire un record canadien d’une minute et 28,55 secondes en plus de la première place.

«Être le dernier ou la dernière à nager est toujours stressant», a convenu Mac Neil, dans un communiqué transmis par Natation Canada.

Cette victoire a permis de battre le record canadien de 1:29,83 qui avait donné le bronze aux mondiaux de 2016 tenus à Windsor, en Ontario, et pour lequel Kisil faisait aussi partie de l’équipe. La Québécoise Katerine Savard, du club CAMO de Montréal, recevra également une médaille pour avoir participé aux préliminaires du relais en matinée, tout comme Rebecca Smith.

Jeudi, Savard et ses comparses MacNeil, Sanchez et Smith avaient terminé à égalité au premier rang avec les États-Unis au relais 4 x 100 m libre.

Nouveau record pour Masse

Kylie Masse a ajouté une médaille d’argent au 100 m dos féminin, vendredi, battant du même coup le record canadien.

C’est la Suédoise Louise Hansson qui a obtenu l’or en nageant la distance en 55,20 secondes, devançant de peu Masse. Cette dernière a touché le mur en 55,22 et battait la marque nationale de 55,61 établie par Ingrid Wilm en septembre.

- Neuf femmes et trois hommes, tous membres de l’équipe canadienne des Jeux olympiques de Tokyo 2020, participent à la compétition de six jours. L’événement se poursuit jusqu’à mardi.