Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Sports aquatiques

Journée mémorable pour Katerine Savard aux Mondiaux

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les nageuses canadiennes ont amorcé les Championnats du monde de la FINA de brillante façon avec une récolte de trois médailles, dont deux en or, jeudi à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis.

Dans le petit bassin de 25 mètres du Etihad Arena, la Québécoise Katerine Savard et ses comparses Kayla Sanchez, Maggie Mac Neil et Rebecca Smith ont terminé à égalité au premier rang avec les États-Unis avec un temps de 3 min 28,52 s au relais 4 x 100 m libre. Les nageuses de l’unifolié ont ainsi battu un record national à cette épreuve qui tenait depuis 2016. Savard a confié avoir ressenti de la pression, elle qui fut la dernière Canadienne à entrer dans l’eau.

«Je tremblais sur le bloc de départ. Je savais que j’étais la plus lente de l’équipe, mais j’avais un travail à accomplir à la fin et je voulais conserver notre première position, a raconté à Natation Canada la native de Pont-Rouge. Je n’ai pas respiré à mes derniers coups de bras parce que je voulais seulement toucher le mur.»

L'argent pour Rebecca Smith

Smith a poursuivi son excellente journée en décrochant l’argent au 200 m libre en établissant à nouveau une marque du Canada en 1:52,24. La représentante de Hong Kong Siobhan Haughey a terminé près de deux secondes avant elle pour le record du monde.

«D’être dans l’allée du milieu pour la finale m’a rendue nerveuse, mais d’une bonne façon. Nager dans une course marquée d’un record du monde et d’établir une marque personnelle est très excitant», a expliqué Smith, qui n’est âgée que de 21 ans.

Finalement, l’Ontarienne Tessa Cieplucha a devancé toutes ses compétitrices pour remporter l’or au 400 m quatre nages.

Vendredi, Savard disputera le 200 m papillon et la Franco-Ontarienne Kylie Masse sera en finale du dos sur 100 m.