Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Alouettes de Montréal

Alouettes: Adams fils et Lewis restent dans le nid

Publié | Mis à jour

Le directeur général Danny Maciocia pouvait difficilement être plus clair quant à la confiance qu’il porte à l’égard du quart-arrière Vernon Adams fils, maintenant lié aux Alouettes jusqu'en 2023.

«Il n’y a aucun doute que c’est la personne en qui on veut investir», a tranché Maciocia, jeudi, lors d’une vidéoconférence visant l’annonce de cette prolongation de contrat.

Adams fils, 28 ans, est donc identifié comme le grand leader de l’équipe pour au moins les deux saisons à venir.

Même en remerciant l’organisation, le quart-arrière a pris soin de parler en son nom et en celui de son bon ami Eugene Lewis, à qui les Alouettes ont parallèlement accordé une nouvelle entente d’un an.

«Je remercie les Alouettes de croire en nos habiletés et en notre leadership, a ainsi affirmé Adams fils dans un message bien senti. Nous allons donner notre meilleur en 2022.»

Respecté dans le vestiaire

Pour bien illustrer le leadership du quart-arrière, Maciocia a parlé des dernières semaines quand Adams fils, malgré une blessure à l’épaule subie le 11 octobre, a tenu à rester près de ses coéquipiers pour demeurer impliqué.

«On l’a vécu pendant la période où il a été blessé, mais on savait déjà que c’était un meneur, a précisé le DG. Il y a la façon de s’exprimer. Il place l’équipe en premier et il est bien respecté dans le vestiaire.»

Adams fils a été limité à huit parties avec les Alouettes en 2021, mais il a gagné de précieux points, surtout grâce à son attitude. Sur le plan des statistiques, il complété 142 de ses 239 passes pour des gains de 1949 verges et 14 touchés. «Cette dernière saison a été un apprentissage», a-t-il admis.

«Certains retournent à la maison quand ils sont blessés, mais je tenais à y être pour essayer d’amener une bonne énergie dans le vestiaire. C’est la voie que j’ai choisie, a également commenté le quart-arrière, concernant l’attitude adoptée pendant qu’il était sur la touche. C’était mieux pour moi afin de rester sain et heureux.»

À propos de sa blessure, le quart-arrière n’est pas inquiet et assure qu’il sera complètement rétabli au terme de la saison morte.

«Je me sens bien et déjà plus fort», a noté Adams fils, précisant suivre son programme de remise en forme.

Les restaurants et... le français

S’il vante la fraternité présente dans le vestiaire des Alouettes, Adams fils se dit également charmé par la ville de Montréal, à l’extérieur du football.

«J’aime Montréal pour les différents types de nourriture qu’on y retrouve, a mentionné Adams fils. J’ai des restaurants préférés, selon les repas. Quand je veux un bon steak, je vais chez Gibby’s dans le Vieux-Montréal, mais j’aime bien Beni Hana [pour sa cuisine japonaise].»

Comme quoi Adams fils a peut-être encore intérêt à découvrir certains trésors cachés de la Petite-Italie, il précise manger ses pâtes au Pacini. D’ici 2023, Maciocia aura sans doute quelques recommandations à lui faire.

«J’aime le fait français à Montréal, a par ailleurs souligné le quart-arrière. Parfois, on tente de parler la langue avec un «bonjour, comment ça va?» et les gens apprécient vraiment qu’on essaie.»

À propos de ce qu’il aime un peu moins de Montréal, Adams fils a parlé des routes qui semblent éternellement en construction. Il devra s’y faire pour encore au moins deux ans.

Eugene Lewis de retour, Jake Wieneke à venir

En plus d’accorder une prolongation de contrat à Vernon Adams fils jeudi, les Alouettes ont annoncé une nouvelle entente d’une saison avec un très bon ami du quart-arrière, le receveur de passes Eugene Lewis.

«Je suis très heureux d’être de retour, a réagi Lewis en vidéoconférence. C’est l’équipe qui m’a fait confiance et qui m’a donné cette opportunité dans la Ligue canadienne de football [LCF].»

Celui qu’on surnomme «Geno» en sera à une cinquième saison avec les Alouettes en 2022. Encouragé par le retour d’Adams fils, il dit vouloir ramener la coupe Grey à Montréal, rien de moins.

«Je sais ce dont Vernon est capable. Nous sommes tous deux des compétiteurs et j’ai apprécié la manière dont il a géré les choses cette saison», a mentionné Lewis, évoquant la blessure subie par le quart-arrière et son comportement exemplaire qui a suivi.

«Ces deux joueurs ont à cœur les succès de l'équipe et sont de véritables meneurs dans notre vestiaire, a pour sa part résumé le directeur général Danny Maciocia à propos d’Adams fils et de Lewis. Eugene continue d'être une cible de choix chez les Alouettes et il fait tout pour aider à faire gagner son équipe.»

En 2021, Lewis a terminé au troisième rang de LCF avec 964 verges en 62 réceptions, en plus d'inscrire neuf touchés. L'athlète de 28 ans a par ailleurs reçu une première nomination sur l'équipe d'étoiles du circuit.

«Une priorité»

Parmi les dossiers qui doivent encore être réglés, il y a celui d’un autre receveur, soit Jake Wieneke, qui a mené la LCF avec 11 majeurs durant la dernière saison.

«Jake fait partie des joueurs à qui on veut accorder un contrat, a indiqué Maciocia, précisant que les négociations n’avaient toutefois pas encore été amorcées. C’est une priorité pour nous et je suis convaincu qu’il sera de retour en 2022.»

S’il y a un joueur qui risque par ailleurs de ne plus jouer à Montréal, c’est le quart-arrière Trevor Harris, à moins qu’il accepte une importante diminution de salaire.

«Nous avons parlé à Trevor et on ne peut pas se permettre de payer deux contrats de quart-arrières partants, a noté le directeur général. C’est dans les mains du joueur et de son agent, mais nous avons un plafond salarial à respecter.»

- Danny Maciocia a réitéré que Khari Jones serait de retour à titre d’entraîneur-chef des Alouettes : «Il m’a montré un plan avec lequel je suis à l’aise. On a parlé de ce qu’on avait aimé et de ce qu’on avait moins aimé... En poussant dans la même direction, nous augmentons nos chances de succès.»

- La Ligue canadienne de football a dévoilé jeudi son calendrier de la prochaine campagne qui reviendra à un total de 18 rencontres par équipe. Cette année, les neuf formations du circuit Ambrosie ont plutôt joué 14 parties en saison.

- Les Alouettes disputeront leur premier match de la saison 2022 en visitant les Stampeders de Calgary le 9 juin, tandis que leur premier duel local aura lieu 14 jours plus tard face aux Roughriders de la Saskatchewan.