Canadiens de Montréal

500 victoires : un exploit à la portée de Carey Price?

Publié | Mis à jour

Le Québécois Marc-André Fleury avait l’occasion de signer une 500e victoire en saison régulière, jeudi soir, au Centre Bell. L’exploit, précédemment réalisé par Martin Brodeur et Patrick Roy seulement, est phénoménal. C’est à se demander si un autre gardien pourra atteindre un tel plateau un jour. Voici les cinq athlètes actifs qui semblent avoir les meilleures chances d’y arriver. 

À voir en vidéo principale: deux anciens gardiens de la LNH, Éric Fichaud et Jean-Sébastien Giguère, débattent du sujet à JiC. 

1 – Carey Price  

Parmi les gardiens actuels de la Ligue nationale de hockey, Carey Price est celui qui compte le plus de victoires en saison régulière après Fleury, soit 360. Âgé de 34 ans, la grande vedette du Canadien de Montréal, qui est d’ailleurs au premier rang dans l’histoire de l’équipe, pourrait toutefois devoir être échangé à une autre formation s’il souhaite atteindre le chiffre magique de 500. Le record de Price pour le plus grand nombre de gains en une saison est de 44, en 2014-2015. Quatre bonnes saisons complètes, avec une moyenne de 35 victoires par campagne, seraient suffisantes au célèbre gardien afin d’accomplir l’exploit.

2 – Andrei Vasilevskiy  

Une étape à la fois : Andrei Vasilevskiy a obtenu une 200e victoire en carrière en saison régulière plus tôt cette saison. Profitant d’une entente avec le Lightning de Tampa Bay jusqu’en 2027-2028, le Russe devrait logiquement poursuivre sur sa lancée pendant de nombreuses années. À seulement 27 ans, Vasilevskiy pourrait d’abord devenir le gardien le plus victorieux de son pays natal. Evgeni Nabokov détient cette marque avec 353 gains, qu’il a signés dans l’uniforme des Sharks de San Jose (293), des Islanders de New York (57) et... du Lightning (3). Ceci étant dit, Sergei Bobrovsky en est un autre qui pourrait menacer le record de Nabokov bien avant.

3 – Sergei Bobrovsky  

Ayant débuté sa carrière avec les Flyers de Philadelphie avant de se retrouver chez les Blue Jackets de Columbus, le gardien russe Sergei Bobrovsky évolue maintenant avec les coriaces Panthers de la Floride. S’il compte 308 gains en carrière dans la LNH, Bobrovsky et sa chasse aux 500 victoires risquent d’être menacés à l’interne par le jeune gardien Spencer Knight. À seulement 20 ans, Knight souffle déjà dans le cou du vétéran de 33 ans.

4 – Connor Hellebuyck  

À 28 ans, le gardien américain Connor Hellebuyck n’a pas un rythme semblable à celui d’Andrei Vasileyskiy. Le porte-couleurs des Jets de Winnipeg, gagnant du trophée Vézina en 2019-2020, totalise présentement 181 victoires. Par contre, Hellebuyck fait partie des gardiens les plus utilisés ces dernières années, ayant déjà disputé deux saisons de plus de 60 rencontres. Le natif du Michigan a encore quelques saisons d’au moins 30 victoires devant lui, mais ça lui en prendrait 11 pour entrer dans le club des 500 gains. C’est loin d’être fait!

5 – Carter Hart  

La sélection de Carter Hart risque d’en faire sourciller plusieurs. Or, il ne faut pas oublier que le gardien albertain n’a que 23 ans. Si son début de carrière dans la Ligue nationale de hockey est constellé de hauts et de bas avec les Flyers, Hart a néanmoins déjà gagné 54 parties. Repêché en 2016, le gardien est peut-être simplement victime de la ville de Philadelphie, reconnu comme un cimetière pour les gardiens. À titre comparatif, après ses trois premières saisons dans la LNH, Marc-André Fleury totalisait 57 victoires [40 en 2006-2007] et il n’avait pas encore 23 ans.