Crédit : TWITTER/GEE-GEES FOOTBALL

Football

Hommage émotif à Francis Perron

Publié | Mis à jour

Le Sherbrookois Francis Perron, décédé tragiquement après un match des Gee-Gees d’Ottawa à Toronto en début de saison, a reçu un hommage émotif à titre posthume pour son engagement, jeudi, lors du gala de U SPORTS, à Québec.

Mort dans les heures suivant la première rencontre de la saison des Gee-Gees, le joueur de ligne a reçu à titre posthume le prix du service communautaire, qui soulignait son engagement tout au long de sa carrière universitaire.

Le trophée a été remis sur le podium à son père Michel devant une salle émue qui s’était levée pour ovationner le disparu.

La voix éraillée par la tristesse, Michel Perron a salué la mémoire de son fils et remercié l’Université d’Ottawa pour son soutien dans les derniers mois.

«Ce prix, c’est le prix de Francis, a souligné avec émotion l’entraîneur-chef des Gee-Gees, Marcel Bellefeuille. Francis était le meilleur joueur de notre programme, le meilleur élève, le meilleur fils. Grâce à ce trophée, il ne sera jamais oublié.»

Un seul trophée au Québec

Le receveur Jaylan Greaves a été le seul athlète d’une université québécoise à être honoré jeudi. Quelques semaines après avoir été sacré recrue de l’année au Québec, le porte-couleurs des Stingers de Concordia a reçu pareil honneur au niveau canadien.

«Je n’aurais jamais pensé à ça au début de la saison. Je pensais à la Coupe Dunsmore, à la Coupe Vanier. Ce prix, c’est la cerise sur le sundae», a lancé le joueur de Châteauguay.

Greaves a terminé sa première campagne au sommet du classement canadien pour la moyenne de verges par attrapé avec 22,4.

Tre Ford, le meilleur

Le quart Tre Ford, des Warriors de Waterloo, s’est vu remettre le prix Hec-Creighton, l’honneur qui couronne le joueur par excellence au pays. Un titre pour lequel son homologue des Stingers, Olivier Roy, était aussi en lice.

Le pivot a terminé dans le top 10 canadien tant pour les verges amassées par la course que par la passe. Ford a complété 118 de ses 186 passes (63,4 %) pour 1465 verges de gain et 10 touchés.

Des étoiles pour Laval et Montréal

Cinq joueurs du Rouge et Or de l’Université Laval et autant de représentants des Carabins de l’Université de Montréal ont été nommés au sein des deux équipes d’étoiles canadiennes.

Des formations qui ont été dominées par les représentants des finalistes de la Coupe Vanier, les Mustangs de Western, avec huit.

Pour Laval, le garde Nicolas Guay et le bloqueur Andy Genois se sont taillé une place sur la première équipe, tandis que le receveur Kevin Mital, le secondeur Alec Poirier et le plaqueur Jean William Rousseau se sont retrouvés sur la seconde.

«C’est un bel honneur individuel à recevoir, c’est le fun de voir que nos efforts sont reconnus, s’est réjoui Guay, qui en était à sa première présence parmi les étoiles. Mais c’est sûr qu’on ne travaille pas pour les récompenses individuelles, mais c’est le fun d’avoir une reconnaissance comme ça.»

L’ailier défensif Philippe Lemieux-Cardinal figure au sein de la première équipe pour les Bleus. Le receveur Hassane Dosso, le demi défensif Bruno Lagacé, le secondeur Michaël Brodrique et le botteur Michaël Arpin ont été honorés sur la deuxième formation d’étoiles.

LES RÉCIPIENDAIRES DES PRIX U SPORTS

Trophée Hec-Crighton (athlète par excellence)

 Tre Ford (quart-arrière) – Warriors de Waterloo

Prix J.P.-Metras (joueur de ligne par excellence)

 Deionte Knight (joueur de ligne défensive) – Mustangs de Western

Trophée des Présidents (joueur défensif par excellence)

 Josiah Schakel (secondeur) – Green and Gold de l’Alberta

Trophée Peter-Gorman (recrue de l’année)

 Jaylan Greaves (demi inséré) – Stingers de Concordia

Prix Russ-Jackson (prix de service communautaire)

 Francis Perron (joueur de ligne défensive – à titre posthume) – Gee-Gees d’Ottawa

Trophée Frank-Tindall (prix de l’entraîneur de l’année)

 Steve Snyder – Golden Gaels de Queen’s

Prix Gino-Fracas (entraîneur bénévole de l’année)

 Michael MacDonald – Gryphons de Guelph