JiC

«Il ne faut pas être gêné du mot reconstruction»

Publié | Mis à jour

Une nouvelle page. Un nouveau départ. Est-ce synonyme d’une reconstruction, d’un fameux reset, chose certaine la plus récente acquisition Jeff Gorton n’est pas en territoire inconnu.

L’ex-directeur général des Rangers de New York a été l’auteur d’une reconstruction complète durant son mandat de six saisons à ce poste, échangeant, entre autres, Mats Zuccarello, Ryan McDonagh, Kevin Shattenkirk, J.T. Miller, Rick Nash, Kevin Hayes, Neal Pionk, Brady Skjei et Henrik Lundqvist, pour ne nommer qu’eux. 

«Il faut arrêter d’être gêné du mot reconstruction. Je tiens à préciser que ça ne veut pas dire de renvoyer tout le monde. Il faut toutefois changer l’identité et la culture de cette équipe», a expliqué Maxim Lapierre de passage à l’émission JiC, lundi soir.

Le nouveau vice-président exécutif des opérations hockey des Canadiens de Montréal complètera un duo assorti d’un directeur général qui n’a toujours pas été identifié par Geoff Molson et l’organisation.

«On semble mentionner que les décisions se prendront en comité. Il y a plusieurs bonnes options en ce qui a trait au futur directeur général. J’ai l’impression que Daniel Brière à une longueur d’avance. Peu importe qui ce sera, il faut faire confiance au processus», a renchéri l’agitateur.

Une position délicate pour Dominique Ducharme?

Inévitablement, lorsqu’une formation ne gagne pas, l’entraîneur-chef est généralement pointé du doigt. Le pilote du Bleu-Blanc-Rouge Dominique Ducharme a été engagé dans l’ère Marc Bergevin. Ce changement de garde amènera-t-il du mouvement derrière le banc du Tricolore?

«Ce n’est pas facile pour Dominique Ducharme depuis son arrivée dans le circuit Bettman. Il a dû faire face aux défis de la COVID-19 et maintenant aux difficultés de cette saison. J’ai hâte de voir la suite des choses dans son cas. C’est sûr et certain que lorsqu’il y a des changements dans l’état-major, il n’est pas rare de voir les nouveaux dirigeants amener des gens en qui ils ont confiance», a-t-il conclu.