Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Canadiens de Montréal

Les bons et les moins bons coups de Trevor Timmins

Michaël Fréchette

Publié | Mis à jour

Le repêchage n’est pas une science exacte, cliché trop bien connu dans le giron des Canadiens de Montréal. Le grand manitou du recrutement Trevor Timmins qui était à l’emploi du Tricolore depuis la saison 2002-2003 a réalisé certains coups d’éclat, mais de mauvaises décisions hantent toujours l’organisation.

Voici donc ses meilleures ainsi que ses moins bonnes sélections au fil des ans. 

Dans le mille

Carey Price 1er tour, 5e au total en 2005

Carey Price est devenu le visage des Canadiens de Montréal. Longtemps considéré comme l’un des meilleurs de sa profession, le portier a mené la Sainte-Flanelle à une finale de la Coupe Stanley ainsi qu’à une finale d’association. Lors de la saison 2014-2015, le cerbère s’est mérité le trophée Vézina remis au meilleur gardien de la saison régulière ainsi que le trophée Hart octroyé au joueur le plus utile à son équipe.

P.K. Subban 2e tour, 43e au total en 2007

P.K. Subban n’a laissé personne indifférent lors de son séjour de sept saisons à Montréal. Le flamboyant défenseur appréciait être sous les réflecteurs et il faut admettre que lorsque l’enjeu était important, il répondait présent. Subban est l’arrière ayant cumulé le plus de points de son encan avec une récolte de 454 sur un total de 775 parties jouées. L’athlète maintenant âgé de 32 ans revendique également 62 points en 96 rencontres éliminatoires. 

Max Pacioretty 1er tour, 22e au total en 2007

L’ex-capitaine du Bleu-Blanc-Rouge est l’un des meilleurs francs-tireurs de sa cuvée. Max Pacioretty pointe au troisième rang des buteurs de son repêchage derrière des joueurs de la trempe de Patrick Kane et Jamie Benn. L’attaquant américain a été l’auteur de 306 réussites et 610 points en 815 matchs depuis ses débuts dans le circuit Bettman. 

Brendan Gallagher 5e tour, 147e au total en 2010

Longtemps considéré comme le cœur et l’âme du Tricolore, l’apport de Brendan Gallagher est bien plus grand que tout ce qui se compile sur les feuilles de statistiques. Par son courage, sa fougue et son éthique de travail, l’ailier est rapidement devenu un favori de la foule, en plus d’avoir inscrit 20 buts ou plus à quatre reprises.

Dans le champ

David Fischer 1er tour, 20e au total en 2006

Le défenseur David Fischer a été préféré à un certain Claude Giroux, dont la réputation n’est plus à faire et qui évoluait pourtant dans la cour arrière des Canadiens, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Seulement trois joueurs sélectionnés lors du premier tour de l’encan 2006 n’ont pas joué un seul match dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et Fischer en fait partie. 

Louis Leblanc 1er tour, 18e au total en 2009

Il est à noter que le repêchage de 2009 se tenait au Centre Bell, domicile des Glorieux. L’état-major montréalais a jeté son dévolu sur Louis Leblanc au grand plaisir des partisans présents qui scandaient alors le nom de l’espoir québécois. Finalement, le scénario hollywoodien s’est avéré être un passage de courte durée et peu fructueux pour l’attaquant natif de Pointe-Claire dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge, lui qui a disputé 50 matchs et produit 10 points avant d’être transigé aux Ducks d'Anaheim en retour de considérations futures lors de l’été 2014.

Michael McCarron 1er tour, 25e au total en 2013

Dès la sélection du géant Michael McCarron, les plus optimistes le voyaient devenir un joueur dans le moule de Milan Lucic. Un attaquant robuste, mais capable de tirer son épingle du jeu offensivement. Au grand dam de Marc Bergevin et de ses acolytes, 69 duels auront suffi afin de jeter l’éponge dans le dossier de l’Américain. L’ailier a par la suite pris le chemin de Nashville en retour des services de Laurent Dauphin. À noter que le défenseur Shea Theodore, qui excelle présentement avec les Knights de Vegas, était toujours disponible au 25e rang.

Jared Tinordi 1er tour, 22e au total en 2010

Le physique de Jared Tinordi en faisait rêver plus d’un. L’imposant défenseur de 6 pieds et 6 pouces n’a jamais été en mesure de s’imposer dans l’échiquier de l’équipe. Son manque de mobilité ainsi que son inconstance ont notamment expliqué son départ de Montréal. Quelques gros noms ont été sélectionnés à la suite de l’arrière au premier tour, entre autres Kevin Hayes, Evgeny Kuznetsov, Charlie Coyle et Brock Nelson.