Crédit : Photo AFP

LNH

Le virement jeunesse des Red Wings porte ses fruits

Publié | Mis à jour

Les Red Wings de Detroit ont visiblement compris des facteurs vitaux en ce qui a trait au repêchage et au développement des jeunes joueurs.

Lucas Raymond, jeune suédois de 19 ans, en est à sa première campagne dans la Ligue nationale de hockey (LNH), après avoir été sélectionné au quatrième rang de l’encan 2020. Il mène actuellement les «Wings» avec 21 points en 22 rencontres et sera assurément un fort candidat pour remporter le trophée Calder, remis à la meilleure recrue dans le circuit Bettman.

Le droitier a d’ailleurs joué aux héros en prolongation samedi soir, alors que les siens ont vaincu les Sabres de Buffalo par la marque de 3 à 2. Il a survolé la patinoire avant de se servir de Rasmus Dahlin comme écran pour tromper la vigilance de Dustin Tokarski à l'aide d'un lancer vif.

«[Raymond] possède beaucoup de confiance et d’habiletés, a décrit le capitaine de l’équipe, Dylan Larkin, selon ce qu’a rapporté "The Detroit News". Il a affronté à lui seul trois joueurs, a vu l’occasion de tirer, l’a prise et il a marqué. Notre trio était efficace ce soir, mais nous n’avions pas compté. Il a capitalisé au moment où ça comptait le plus.»

«Il possède assurément du talent et de la confiance, mais en plus il a un très bon tir», a de son côté commenté l’entraîneur-chef de l’équipe, Jeff Blashill.

Pas le seul

Pourtant, Raymond n’est pas le seul chez les Red Wings qui fait mousser bien des discussions à titre de phénomène dans la LNH. Son coéquipier Moritz Seider est un défenseur de 20 ans qui revendique deux buts et 12 mentions d’aide pour 14 points.

Le directeur général Steve Yzerman et son équipe de recruteurs avaient très bien fait leurs devoirs à propos du jeune Allemand. Plusieurs experts le voyaient être repêché en milieu de première ronde en 2019, mais l’état-major a décidé de bondir sur lui avec le sixième choix au total.

Un an et demi plus tard, Seider a remporté le titre de meilleur arrière dans la Ligue élite suédoise en 2021, puis sera assurément dans les discussions à savoir qui remportera le trophée Calder, aux côtés de Raymond.

Après un quart de saison disputé, il y a aussi Trevor Zegras (6-8-14) des Ducks d’Anaheim et Dawson Mercer (6-7-13) des Devils du New Jersey qui pourraient faire partie du débat.

Chez le Canadien de Montréal, Cole Caufield était considéré comme un favori avant le début de la campagne. Il a cependant éprouvé beaucoup de difficultés à reprendre son niveau de jeu là où il l’avait laissé lors des dernières séries éliminatoires et a réussi seulement trois points, dont un filet, en 15 parties, en plus d’avoir été rétrogradé dans la Ligue américaine pour quelques matchs.