Crédit : AFP

LNH

Andreas Johnsson fait la leçon aux Flyers

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Devils du New Jersey Andreas Johnsson a donné une clinique de hockey aux patineurs des Flyers de Philadelphie, dimanche au Prudential Center, en noircissant la feuille de pointage quatre fois dans un gain de 5 à 2.

L’athlète de 27 ans a amorcé sa soirée de travail en préparant le premier filet du match, celui de Dougie Hamilton, 5 min 7 s après la mise au jeu initiale. Le défenseur des Devils donnaient ainsi les devants 1 à 0 aux siens.

Au deuxième vingt, Johnsson a une fois de plus participé à un filet qui donnait les devants aux siens, mais cette fois, c’est lui-même qui a trompé la vigilance du gardien Martin Jones

En troisième période, Johnsson a récolté sa deuxième mention d’aide du match sur le but de Jesper Bratt, qui donnait une avance d’un filet aux Devils pour la troisième fois de la rencontre. Johnsson a complété sa soirée en poussant la rondelle dans une cage déserte, scellant du même coup l’issue du match.

Bratt a aussi connu un fort match, avec trois points.

Devant la cage de l’équipe locale, Mackenzie Blackwood a repoussé 23 rondelles, cédant seulement devant Joel Farabee et Scott Laughton.

Reimer ferme la porte aux Blackhawks

À Chicago, le gardien des Sharks de San Jose James Reimer a été parfait devant les 29 tirs des patineurs des Blackhawks, pour aider la formation californienne à l’emporter 2 à 0.

Il s’agit non seulement du premier blanchissage de la saison de l’homme masqué, mais aussi de son premier depuis la saison 2019-2020. Pour y arriver, Reimer a dû se surpasser, particulièrement au premier vingt, où il a été testé à 11 occasions.

À l’autre bout de la patinoire, Marc-André Fleury est passé bien près d’imiter son vis-à-vis, mais il a finalement cédé devant Timo Meier, en deuxième période. Le Québécois n’a toutefois pas commis d’autres erreurs, lui qui a réussi 20 arrêts.

Meier, avec son deuxième du match, a complété la marque dans un filet désert.

Rien ne va plus à Vancouver

Montréal n’est pas le seul marché de hockey canadien où tout déraille par les temps qui courent. Les Canucks de Vancouver ont subi la défaite pour une neuvième fois à leurs dix derniers matchs en baissant pavillon 3 à 2 devant les Bruins, à Boston.

Les visiteurs avaient pourtant pris l’avance deux fois dans ce match, mais chaque fois, les favoris de la foule ont su créer l’égalité. C’est finalement une réussite de David Pastrnak sur l’avantage numérique, avec moins de quatre minutes à jouer au temps réglementaire, qui a fait la différence.

Anton Blidh et Brad Marchand ont inscrit les autres buts des Bruins, tandis que la réplique des Canucks est venue des bâtons de Conor Garland et Tanner Pearson.