LNH

Lindy Ruff pas du tout impressionné par le Wild

Publié | Mis à jour

Le Wild du Minnesota s’est présenté en retard au Prudential Center de Newark pour son match de mercredi face aux Devils du New Jersey, ce qui a fortement déplu à l’entraîneur-chef de la formation locale, Lindy Ruff.

Ce dernier avait quelques raisons d’afficher son insatisfaction en fin de soirée. Sa troupe s’est inclinée 3 à 2 en fusillade malgré une remontée de deux buts en troisième période. Cependant, l’arrivée tardive des visiteurs du jour l’a passablement irrité. La rencontre s’est effectivement amorcée avec un délai de 24 minutes, car les membres du Wild ont été coincés dans la congestion routière. Le club s’est dirigé à Newark en provenance de New York, sauf que la fermeture du tunnel Holland a compliqué sa tâche. Ainsi, les gens du Minnesota sont débarqués à l’aréna peu avant 18 h 30. 

«Selon moi, c’est un peu irresponsable de leur part», a affirmé Ruff en point de presse, tel que rapporté par le site The Athletic.

Chez les principaux concernés, certains ont préféré prendre le tout avec humour. «Nous avons emprunté une magnifique route scénique à New York, a déclaré l’attaquant Marcus Foligno, d’après le site NHL.com. Durant le voyage en autobus, on a fait jouer Don’t Worry, Be Happy. Ce fut une randonnée agréable. On a pu se rassembler, souper et partager des souvenirs.

Reste que la préparation générale en a souffert quelque peu et qu’il a fallu s’ajuster assez rapidement. «Les circonstances n’étaient pas idéales, évidemment, a admis le gardien Cam Talbot, auteur de 42 arrêts. On n’a pas eu beaucoup de temps pour se préparer, mais on doit donner aux gars pas mal de crédit. [...] En se présentant là, tout ce que je pensais, c’est d’être prêt à disputer la partie. Il n’y a rien d’autre à faire. Dès que vous commencez à penser à des choses que vous ne pouvez contrôler, c’est là que le match se déroule de la mauvaise façon pour vous.»

Une surprise 

Le Wild obtient peu de visibilité médiatique comparativement à d’autres organisations de la Ligue nationale de hockey et excelle dans l’ombre. L’équipe occupe d’ailleurs le sommet de la section Centrale avec 25 points. Tout le monde fait sa part pour mener les troupes à bon port : en attaque, huit joueurs comptent au moins 10 points à leur fiche. C’est Kirill Kaprizov qui domine avec ses cinq buts et 13 mentions d’aide en 19 sorties.

Devant le filet, Talbot offre des performances honnêtes. Il a accumulé 10 victoires en 15 décisions, sa moyenne de buts alloués étant de 2,87 et son taux d’efficacité, de ,909.

Les hommes de l’entraîneur-chef Dean Evason auront l’occasion d’améliorer sensiblement leur dossier en évoluant devant leurs partisans au cours des cinq prochains affrontements, à commencer par celui de vendredi contre les Jets de Winnipeg.