Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Alouettes de Montréal

Autre honneur pour David Ménard

Publié | Mis à jour

Sept représentants des Alouettes de Montréal ont été sélectionnés sur l’équipe d’étoiles de la section Est de la Ligue canadienne de football (LCF), mercredi.

Ménard a terminé la saison régulière avec 18 plaqués, huit sacs en plus d’avoir provoqué deux échappés en 14 rencontres.

«Une bonne saison régulière qui se termine en queue de poisson, ça ne vaut rien ou presque. Ça va peut-être m’aider dans la négociation de mon prochain contrat, a mentionné David Ménard. Ça va être vraiment la meilleure saison de ma carrière si on est capables de finir cela avec une coupe Grey.»

Après plusieurs saisons dans la Ligue canadienne de football (LCF), l’athlète de 31 ans semble avoir trouvé sa place avec les Alouettes. Il est enfin utilisé dans la bonne chaise.

«J’ai toujours été un joueur sous-estimé dans cette ligue, a-t-il souligné. J’ai toujours été un gars de plan B. Chaque match est un défi pour moi et je tente de prouver des choses chaque fois.»

Dimanche à Hamilton, la fierté de Chicoutimi disputera un premier match éliminatoire depuis 2016.

«Je n’ai jamais gagné de coupe Vanier, de coupe Dunsmore ou de coupe Grey depuis le début de ma carrière, a raconté Ménard. J’espère que je vais pouvoir créer mon meilleur souvenir en carrière avec la conquête d’une coupe cette année. C’est le seul objectif qui compte à mes yeux.»

Matte: comme le bon vin

Du côté de l’attaque, les Alouettes ont vu cinq de leurs joueurs obtenir une place au sein de l’équipe d’étoiles. Si les choix de William Stanback, Eugene Lewis et Jake Wieneke étaient logiques, ceux des joueurs de ligne Kristian Matte et Landon Rice étaient plus difficiles à prédire.

«Sur le côté personnel, c’est plaisant de recevoir un tel honneur, a mentionné Matte. J’ai la chance de jouer avec de super bons joueurs de football.

«Pour moi, ce qui est encore plus important, c’est de pouvoir jouer encore quelques semaines.»

À 36 ans, Matte a encore prouvé sa polyvalence alors que son unité a été décimée par les blessures. Le garde a eu besoin de jouer à la position de centre durant quelques matchs.

«Quand on change de position d’une semaine à l’autre, ce n’est pas toujours évident. Il faut être capable de jouer plusieurs positions pour aider l’équipe.»

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour lui. Au début de la semaine, les Alouettes l’ont récompensé avec un nouveau contrat de deux saisons.

Des cas incertains

Lors de l’entraînement de mercredi, on a remarqué plusieurs changements.

Tout d’abord, sur la ligne offensive, Tony Washington était de retour à la position de bloqueur. Le garde Philippe Gagnon était aussi sur le terrain, mais sa présence n’est pas assurée pour le match de dimanche.

On a également vu Mario Alford capter quelques bottés de dégagement. Il serait très surprenant de le voir en uniforme à Hamilton.

Finalement, c’est Shea Patterson qui a pris les répétitions comme réserviste. Matt Shiltz était à l’entraînement, mais sa participation aux exercices était limitée. L’entraîneur-chef Khari Jones aimerait bien compter sur son quart d’expérience pour seconder Trevor Harris et les situations de courts gains.

Des Alouettes parmi les étoiles

William Stanback – Porteur de ballon (deuxième sélection)

Eugene Lewis – Receveur (deuxième sélection)

Jake Wieneke – Receveur (première sélection)

Kristian Matte – Ligne offensive (deuxième sélection)

Landon Rice – Ligne offensive (première sélection)

David Ménard – Ailier défensif (première sélection)

Monshadrik Hunter – Demi défensif (première sélection)