Crédit : AFP

LNH

McMichael est triste pour Lapierre

Publié | Mis à jour

Pour les premières semaines de la saison, les Capitals comptaient sur un jeune centre de 19 ans en Hendrik Lapierre et un autre de 20 ans en Connor McMichael. 

Le 10 novembre dernier, Brian MacLellan, le directeur général des Capitals, a fait son choix en retournant Lapierre avec le Titan d’Acadie-Bathurst dans la LHJMQ.   

«Je parle encore avec "Lappy", on a développé une belle amitié, a affirmé McMichael. J’étais triste de le voir retourner dans la LHJMQ, mais je sais qu’il sera un joueur vraiment dominant dans cette ligue. J’ai hâte de le revoir l’an prochain à Washington. Il a toujours du plaisir, il sourit tout le temps et il est un très bon centre.»

Après quatre matchs à Bathurst, Lapierre a obtenu quatre passes. Mais il devrait prendre son envol assez rapidement. Il devrait aussi suivre les traces de McMichael en représentant le Canada au Championnat du monde junior à la fin du mois de décembre à Edmonton et Red Deer. 

«J’ai appris du Championnat du monde. Comme enfant, je rêvais de porter les couleurs de mon pays au Mondial junior, a souligné McMichael. Je l’ai fait à deux reprises. Je sais qu’Hendrix aura la chance d’y jouer cette année. Il grandira de cette expérience. Ça fera de lui un meilleur joueur.» 

Avec la pandémie de Covid-19, McMichael a profité d’une exception la saison dernière pour jouer avec les Bears de Hershey dans la Ligue américaine à l’âge de 19 ans. Malgré son jeune âge, le centre s’est très bien débrouillé avec 27 points (14 buts, 13 passes) en 33 matchs. 

«C’était une expérience très profitable pour moi. Il y a une grosse marche entre la Ligue junior de l’Ontario et la Ligue américaine. C’était bien de faire le saut à 19 ans. J’ai appris le système des Bears de Hershey, j’ai découvert la réalité chez les professionnels.»